Sommaire
Senior Actu

Québec : un million de dollars pour les Municipalités amies des aînés…

Le gouvernement du Québec vient d’annoncer son implication financière annuelle à hauteur d’un million de dollars canadiens* dans le concept « Municipalités amies des aînés » qui vise à rendre les villes plus conviviales et sécuritaires pour les personnes âgées tout en faisant la promotion d’un mode de vie sain et actif. Bref, créer des lieux de vie où il fait vieillir !


« Ce concept innovateur a créé un véritable engouement au Québec. (…) Nous allons pouvoir offrir un accompagnement à un plus grand nombre de municipalités désireuses d'y adhérer, qu'il s'agisse de municipalités rurales ou urbaines, de petite taille ou de grande taille. Les modalités de cette collaboration seront définies au cours des prochaines semaines », a expliqué à cette occasion Mme Marguerite Blais la ministre québécoise responsable des Aînés.

Rappelons que lors de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés qui s'était déroulée à l'automne 2007, les participants étaient venus témoigner de l'importance d'adapter les communautés aux besoins des aînés. En réponse à cette préoccupation, le gouvernement a donc ajouté un volet « aînés » au Programme de soutien financier et technique du ministère de la Famille et des Aînés pour l'élaboration ou la mise à jour d'une politique familiale municipale.

Précisons que le concept « Municipalités amies des aînés » s'inspire du cadre d'orientation Vieillir en restant actif de l'Organisation mondiale de la santé. « La mobilisation de tous les acteurs clés de la communauté et la participation des aînés à toutes les étapes d'une démarche « Municipalités amies des aînés » sont essentielles. Au bout du compte, il s'agit de mobiliser les collectivités autour d'un même objectif : créer des milieux de vie où il fait bon vieillir ! » a conclu la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais.

Depuis 2008, le gouvernement a lancé le projet pilote « Municipalités amies des aînés » et versé une aide financière pour qu'il soit implanté dans six municipalités. L'expérience se poursuivra jusqu'en 2013. Actuellement, plusieurs autres municipalités locales ont exprimé leur intérêt pour ce projet.

*Environ 570.000 euros


Publié le Jeudi 4 Juin 2009 dans la rubrique Société | Lu 2103 fois