Sommaire
Senior Actu

Québec : pour mieux vieillir chez soi, deuxième édition des Journées sur le vieillissement actif

Marguerite Blais, la ministre québécoise responsable des Aînés vient de donner le coup d'envoi de la deuxième édition des Journées sur le vieillissement actif. Le thème de cette année porte sur la gérontechnologie comme approche novatrice pour vieillir à domicile.


Ce domaine d'étude (la gérontechnologie) vise à déterminer de quelle façon les nouvelles technologies peuvent être mises au service des personnes aînées et de leurs proches.

Parallèlement aux différentes conférences, un salon des exposants sera accessible aux visiteurs qui désirent découvrir les produits et les services misant sur l'innovation et la créativité en matière d'adaptation au vieillissement.

« Les Journées sur le vieillissement actif 2011 sont une occasion unique pour tous les participants de démystifier les nouvelles technologies. La gérontechnologie comporte de grandes possibilités. C'est en comprenant mieux son rôle que nous serons à même d'en faire un meilleur usage afin de faciliter la participation active des aînés à la société et d'assurer leur plein épanouissement, ainsi que celui de leurs proches, parmi la communauté », a mentionné à cette occasion Marguerite Blais.

Plus concrètement, ces Journées sur le vieillissement actif sont organisées par Innov-Âge. Il s’agit d’une initiative de la ministre visant à favoriser la réflexion et susciter le dialogue entre les différents acteurs concernés par les questions liées aux aînés et au vieillissement. Elles doivent permettre de faire le point sur l'avancement des connaissances et sur la recherche ayant trait à ce sujet.

Par la remise des prix InnovA, qui a lieu au cours de l'événement, elles offrent aussi l'occasion de récompenser les intervenants qui ont mis au point des solutions innovantes pour améliorer les conditions de vie des personnes aînées et de leurs proches.

Le vieillissement actif suppose qu'une majorité de seniors non seulement sont encore aptes à participer au marché du travail, mais également qu'ils possèdent des connaissances essentielles au maintien de l'équilibre de la société et à son avancement.

En outre, les Journées sur le vieillissement actif s'inscrivent dans l'esprit de la future politique Vieillir chez soi, qui sera déposée au printemps prochain par le gouvernement du Québec.

« La politique Vieillir chez soi propose une vision nouvelle du vieillissement : ce n'est pas la vieillesse qui s'allonge, mais plutôt la vie active qui se poursuit. La mise en œuvre de cette politique aura pour effet de permettre aux aînés de demeurer actives chez eux, au sein de leur communauté et de profiter des meilleures conditions de vie possibles. Il faut savoir que la majorité des personnes âgées sont actives physiquement et mentalement encore longtemps après l'âge de la retraite. Elles demeurent ou retournent sur le marché du travail, font du mentorat, du bénévolat ou encore, elles donnent un coup de main à leur famille. Le vieillissement actif n'est donc pas un vague concept, mais bien un mode de vie », a conclut la ministre responsable des Aînés dans son communiqué.


Publié le Mercredi 19 Octobre 2011 dans la rubrique Habitat | Lu 1487 fois