Sommaire
Senior Actu

Québec : l’AQRP demande aux seniors de boycotter Loto-Québec

À l'occasion du lancement du site de jeu en ligne de Loto-Québec, l'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)* invite les personnes de 55 ans et plus à boycotter l'offre de jeu en ligne disponible depuis le début du mois de décembre...


« Contrairement aux préjugés, les personnes de 55 ans et plus sont de plus en plus nombreuses à utiliser Internet. Elles sont également nombreuses à jouer à des jeux de hasard et d'argent. À l'instar des directeurs de santé publique des dix-huit régions du Québec, nous estimons que la prévention doit primer sur les avantages économiques attendus de cette nouvelle offre de jeu.

Cet appel à la prudence est d'autant plus important que de nouvelles études sur l'impact du jeu sur les aînés sont actuellement en préparation. Comme ce gouvernement se refuse à écouter les avis de la Santé publique et de la population, nous sommes forcés de demander aux personnes de 55 ans et plus de rejeter cette nouvelle offre de Loto-Québec
», a déclaré la présidente de l'AQRP, madame Madelaine Michaud.

Selon les plus récentes données québécoises publiées par le Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO) :

- 62 % des 55 ans et plus ont un ordinateur à la maison;
- 45 % des 55 ans et plus utilisent Internet de façon régulière et 33 % l'utilisent tous les jours;
- les aînés passent 5,6 heures par semaine sur Internet alors que l'ensemble des adultes du Québec y consacre environ 6,3 heures.

Toujours selon le CEFRIO, le groupe des 55 ans et plus est celui pour lequel on observe le plus fort taux de croissance de l'utilisation d'Internet au cours des dernières années.

Par ailleurs, selon les résultats de la récente enquête Enhjeu-Québec, réalisée par les chercheures Sylvia Kairouz et Louise Nadeau, une grande proportion des personnes âgées de 55 ans et plus au Québec ont joué à des jeux de hasard et d'argent durant la dernière année, soit : 76 % des 55 à 64 ans ; 68 % des 65 à 74 ans ; et 56 % des 75 ans et plus. Selon l'enquête, cette proportion est de 70 % pour l'ensemble de la population.

« Loto-Québec ne s'en cache pas : elle souhaite développer de nouvelles clientèles. Quand on sait que le revenu moyen des aînés au Québec est d'environ 26 000 dollars par année, la limite de perte de 10 000 dollars par semaine proposée par Loto-Québec apparaît comme étant complètement ridicule. Pour les 55 ans et plus, le jeu n'en vaut vraiment pas la chandelle », a conclu dans son communiqué la présidente de l'AQRP.

Le Québec compte plus de 2,2 millions de personnes de 55 ans et plus. Environ 0,7 % de la population adulte du Québec seraient des joueurs pathologiques probables.

L'AQRP est la principale association indépendante de retraités de l'État au Québec. Elle se distingue par son implication citoyenne soutenue en faveur des enjeux qui touchent toutes les personnes aînées du Québec.


Publié le Vendredi 10 Décembre 2010 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 1805 fois