Sommaire
Senior Actu

Québec : deux mesures phares contre la maltraitance des aînés

A l’occasion de la Journée internationales des personnes âgées, qui s’est tenue le 1er octobre dernier, Marguerite Blais, ministre québécoise responsable des Aînés a annoncé le lancement de deux mesures « phares » visant à lutter contre la maltraitance des aînés.


« Il est essentiel de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour permettre aux personnes âgées de vieillir en demeurant actives. Grâce à leurs connaissances et à leur expérience de vie, nos aînés constituent une force vive pour l'édification du Québec d'aujourd'hui et de demain », a souligné à cette occasion la ministre Marguerite Blais.

Il existe malheureusement certains obstacles au vieillissement actif et à l'épanouissement des aînés, dont la maltraitance à leur égard. C'est pourquoi la ministre a rendu public, en juin dernier, le Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées.

Ce plan, qui se déploiera au Québec sur une période de cinq ans, comporte près d'une quarantaine de mesures dont quatre structurantes, destinées à enrayer ce phénomène préoccupant.

Par ailleurs, la ministre a également annoncé la réalisation de deux mesures phares, dont la mise en service de la ligne téléphonique d'écoute et de référence Aide Abus Aînés à compter de cette semaine. Cette ligne bilingue est accessible sans frais au 1 888 489-ABUS (2287), tous les jours de 8h à 20h, et ce, partout au Québec.

De plus, une campagne gouvernementale d'information et de sensibilisation au phénomène de la maltraitance est diffusée depuis le dimanche 3 octobre 2010. Sous le thème « Soutenons, aimons, agissons », cette vaste offensive médiatique comprend notamment des messages télévisés et en ligne, des affiches et un site consacré à la maltraitance.

« Non seulement la maltraitance est-elle inacceptable, mais elle constitue aussi un obstacle important au vieillissement actif. En tant que ministre responsable des Aînés, je souhaite que nous bâtissions collectivement une véritable société pour tous les âges. Chaque citoyenne et chaque citoyen doit avoir la possibilité de développer ses aptitudes dans un environnement stimulant et exempt de maltraitance, où vieillir se fait dans le respect et la dignité », a conclu la ministre.

Plus d’information sur le Plan d'action gouvernemental québécois pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015 sur le site www.maltraitanceaines.gouv.qc.ca.


Publié le Mercredi 6 Octobre 2010 dans la rubrique Société | Lu 1817 fois