Sommaire
Senior Actu

Quand des troubles sexuels ou urinaires viennent perturber la vie de couple : interview du Pr Costa

La cinquantaine est souvent synonyme d’épanouissement. Cependant, chez l’homme, l’apparition de troubles urinaires ou de l’érection peuvent venir altérer la qualité de vie sexuelle et la relation de couple. Le Pr Pierre Costa, chef du service d’urologie-andrologie du CHU Caremeau à Nîmes, apporte son éclairage.


Love attitude... © ImAges ImprObables via FlickR
Quels troubles peuvent venir perturber la sexualité des couples à partir de la cinquantaine ?

A partir de la cinquantaine, les hommes peuvent être concernés par des troubles comme la dysfonction érectile (DE) ou des problèmes urinaires dus à une hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). Ces désagréments sont relativement fréquents avec l’avancée en âge : près d’un homme sur trois après 40 ans connaît de temps à autre des problèmes d’érection. Ceux-ci concernent près d’un homme sur deux après 60 ans. Et environ un homme sur deux est touché par des problèmes urinaires liés à une hypertrophie bénigne de la prostate après 50 ans.
 
Comment ces problèmes se manifestent-ils ?

La dysfonction érectile ou trouble de l’érection est l’incapacité à obtenir ou à maintenir une érection suffisante pour permettre une activité sexuelle satisfaisante. Cette anomalie peut survenir épisodiquement, intervenir de façon plus régulière, voire devenir permanente. Elle peut avoir diverses origines telles que l’âge : le vieillissement naturel du corps induit des érections moins fortes et moins vives ; des facteurs de comorbidité comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et les neuropathies ou encore des facteurs psychologiques tels que l’anxiété de la performance, la peur de laisser apparaître sa fragilité ou des troubles de l’identité.
 
L’hypertrophie bénigne de la prostate est une maladie bénigne de la prostate qui se traduit par une augmentation du volume de cette glande. Les symptômes sont les suivants : la sensation d’avoir la vessie qui n’est jamais complètement vide y compris après avoir uriné ; le fait d’uriner de façon discontinue ou avec un débit trop lent ou trop faible ; le fait d’avoir des besoins d’uriner pressants et soudains ; le fait de se lever fréquemment la nuit pour uriner.
 
Quels sont les signes qui doivent inciter à consulter un professionnel de santé ?

Il est conseillé de consulter un professionnel de santé dès lors que des troubles urinaires apparaissent ou quand des érections sont de mauvaise qualité et viennent perturber l’épanouissement sexuel du couple. Pour être plus clair, dès que l’homme commence à avoir une qualité de vie altérée, il est conseillé de consulter. Le retard à la prise en charge n’est pas positif, et l’homme n’est pas gagnant à faire traîner les choses !
 
Comment aborder le sujet des troubles sexuels ou des troubles urinaires ?

Malgré l’impact sur la qualité de vie de ces pathologies, les hommes apparaissent peu enclins à consulter un professionnel de santé : près du quart (23%) de ceux qui souffrent de dysfonction érectile et 25% de ceux qui présentent une HBP ont attendu plus d’un an avant d’initier une prise en charge ! Il faut également savoir que seulement 24% des hommes parlent spontanément à leur médecin de leur problème d’érection, c’est très peu ! Un patient, en règle générale, a 7 à 8 motifs de consultation lorsqu’il se rend chez son médecin généraliste. Les troubles sexuels ou urinaires vont donc être noyés au milieu de tout cela, et il devient difficile d’aborder le sujet.
 
Quel est le rôle de la partenaire quand ce type de problème survient ?

La partenaire joue un rôle important dans le couple. En effet, les femmes sont majoritairement positives, rassurantes et c’est un vrai point fort ! Cela va dans le sens de la psychologie féminine : les femmes sont naturellement portées vers l’échange et la prise en charge. La partenaire dédramatise la situation, est souvent source d’information pour l’homme, et parfois même à l’initiative de la consultation : elle a réellement un rôle décisif dans la prise en charge des troubles de l’érection au sein du couple ! D’autant que les hommes n’attendent que ça, puisque 55% aimeraient discuter de leurs troubles avec leur femme !
 
Quelles sont les solutions pour retrouver une qualité de vie sexuelle satisfaisante ?

Tout d’abord, il est important de sensibiliser le patient à son hygiène de vie en l’invitant à se remettre en forme, à surveiller son alimentation ou à diminuer sa consommation d’alcool ou de tabac. La consultation d’un médecin généraliste, d’un thérapeute ou d’un spécialiste (par exemple un sexologue, un andrologue, etc.) permet d’établir le dialogue face aux angoisses importantes qui surgissent en cas de problème : peur du rejet, de l’abandon, perte de confiance en soi, avec le retentissement que cela provoque sur la vie du couple, familiale, professionnelle.

Le conseil sexuel sera éventuellement associé selon les besoins à des traitements médicaux adaptés pour soulager les symptômes liés aux dysfonctionnements de l’érection ou aux troubles urinaires impactant le bien-être du couple.


Publié le Mercredi 8 Octobre 2014 dans la rubrique Bien-être | Lu 1389 fois