Sommaire
Senior Actu

Préparation à la retraite… un sujet de plus en plus « jeune » !

Selon la seconde édition du Baromètre Deloitte intitulé « Les Français et la préparation de la retraite » administré par l’institut Harris Interactive, 74% des actifs se disent inquiets du revenu qu'ils percevront à la retraite et près de 80% de la population active estime obligatoire la recherche de ressources supplémentaires. Par ailleurs, les Français se préparent à la retraite de plus en plus tôt, avec un âge moyen de début de préoccupation qui passe de 47 à 45 ans de 2011 à 2012. Détails.


« Nous constatons un manque d’information toujours très important d’information des actifs sur la réalité de leur situation future, en particulier sur leur niveau de revenu à la retraite. Les efforts d’information, de conseil et d’accompagnement doivent être développés pour que chacun puisse se prémunir d’une baisse de revenu trop forte et mal anticipée par ailleurs », a commenté Fabien Sauvage, Associé Conseil responsable secteur Assurance chez Deloitte.

Inquiétude quand tu nous tiens…

L’inquiétude à l’égard de la préparation et du montant de la retraite demeure à des niveaux significatifs. Un actif sur deux reste préoccupé par la perspective de sa retraite, et 74% d'entre eux sont inquiets du montant qu'ils toucheront via les régimes obligatoires. Le niveau d’information des actifs sur leur situation future et sur les moyens de se préparer reste insuffisant et est un facteur de renforcement de leur inquiétude.

Face à cette situation, les actifs sont convaincus à 80% de la nécessité de devoir compléter le financement de leur future retraite par d’autres moyens. Cette nécessité́ se manifeste plus fortement chez les jeunes actifs et les revenus intermédiaires et supérieurs.

A ce titre leur épargne est prioritairement consacrée à la préparation de cette échéance et à la constitution d’un patrimoine : 47% des actifs place la retraite en tête de leurs motifs d'épargne. La volonté de se constituer un patrimoine (+6 pts) et la crainte du chômage (+5 pts) progressent fortement dans les motifs d'épargne. Les moins de 44 ans se montrent particulièrement concernés par la préparation de leur retraite : ils sont les plus préoccupés par le sujet et ne se font guère d’illusion quant au montant qu’ils toucheront au titre des régimes obligatoires. Ils sont également les plus démunis face aux moyens d'information dont ils disposent.

Amplitude des comportements

La démarche de préparation intervient de plus en plus tôt : l’âge moyen de début de préparation gagne 2 ans en 2012, et passe de 47 ans à 45 ans en moyenne... et de façon significative des l’entrée dans la vie professionnelle : 44% des 25-34 ans se seront préoccupés de la préparation de leur retraite avant 35 ans. Ils sont ainsi 2 fois plus nombreux que la génération des 35-44 ans à s’en préoccuper aussi tôt (+10 pts par rapport à 2011). Les 35-44 affichent également une progression significative : ils seront près de 55% à avoir engagé une démarche avant 45 ans (+10 pts).

Se préparer pour la retraite est aujourd’hui avant tout une question financière (pour 6 actifs sur 10), même si arriver en bonne santé est un objectif croissant avec l’âge.

Pour se préparer, les actifs privilégient l’épargne financière : 55% des actifs épargnant pour leur retraite consacrent plus de 5% de leur revenu à cette fin, et 32% entre 6 et 10%.

En parallèle, la démarche d’épargne pour la retraite s’accentue tant en nombre d'actifs (61% des actifs soit +3 pts par rapport à 2011) qu'en fréquence ; on note une croissance importante chez les moins de 44 ans : en 2012, 48% des 25-34 ans et 58% des 35-44 ans disent épargner en vue de financer leur retraite (contre respectivement 43% et 50% en 2011). Toutefois leur épargne est orientée prioritairement vers des supports liquides et de court terme, non adaptés aux enjeux long terme de préparation de la retraite.

Solitude... face à l'enjeu de la retraite

Face au manque d’informations sur leur retraite future et les moyens de s’y préparer, Internet est un canal privilégié de recherche pour toutes les tranches d’âge (39% des actifs), et est la seconde source d'information après les caisses de retraites. Pour autant, les attentes vis-à-vis d’internet ne sont pas comblées en particulier sur les services personnalisés. Les efforts d’image et de communication réalisés par les acteurs de l’épargne au cours des derniers mois portent leurs premiers fruits en termes de légitimité́ : les actifs accordent plus de crédit en 2012 à ces acteurs : 30% des actifs (+4 pts) se tourneraient vers les acteurs de l’épargne pour être conseillés sur les solutions pour leur retraite. Malgré́ tout une défiance globale plus forte ressort : 43% des actifs
(+2 pts) ne font confiance à personne sur le thème de la retraite.

Le besoin d’accompagnement et l’exigence de conseil et d’expérience se renforcent dans le même temps : 54% des actifs sont demandeurs d’accompagnement (+6 pts), et 50% recherchent une relation de qualité, personnalisée et compréhensible à leur niveau.

Les principaux enseignements pour les acteurs de la retraite supplémentaire

Le baromètre dessine les principales pistes à suivre pour les acteurs de la retraites supplémentaire. Ainsi, pour répondre aux attentes exprimées, ils devront poursuivre les efforts engagés en matière d’image et de légitimité en tant que fournisseurs de solutions adaptées aux situations individuelles. Il leur faudra également s’intéresser au segment des jeunes et concevoir une offre d’accompagnement produits / services spécifique à leur statut. Il leur faudra également proposer une offre de produits complémentaire, compréhensible et cohérente avec les objectifs d’épargne.

« Le temps de préparation à la retraite est estimé à vingt ans aujourd'hui. Les plus jeunes commencent désormais à s'en préoccuper dès leur entrée dans la vie active. Les établissements financiers doivent donc accompagner cette prise de conscience en développant de l'information et des services personnalisés en phase avec cette génération », souligne enfin Hugues Magron, Directeur Conseil Assurance chez Deloitte.


Publié le Jeudi 29 Novembre 2012 dans la rubrique Retraite | Lu 1230 fois