Sommaire
Senior Actu

Pour l’APCE, les soins palliatifs sont un complément essentiel et novateur à la médecine curative

Dans une résolution* adoptée la semaine dernière à l’unanimité, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a recommandé aux Etats membres de mettre en place un cadre cohérent et complet en matière de soins palliatifs au niveau de leurs politiques de santé.


L’Assemblée voit en effet dans ce mode de traitement global, complémentaire à la médecine curative, un modèle pour des politiques sanitaire et sociale novatrices.

« Les soins palliatifs ne sont pas un luxe humanitaire qu’on ne pourrait se permettre en raison des difficultés économiques actuelles ; ils doivent devenir accessibles non seulement aux patients en phase terminale, mais aussi aux patients souffrant de maladies graves ou chroniques. L’offre de soins en la matière reste largement insuffisante », a indiqué à cette occasion Wolfgang Wodarg (Allemagne, Soc), rapporteur de la Commission des questions sociales, de la santé et de la famille, sur cette question.

Et le communiqué de l’APCE de conclure que « les soins palliatifs, qui incluent l’évaluation précise et la prise en charge de la douleur chez le patient – ainsi que les autres problèmes physiques, psychologiques et spirituels qui y sont liés – favorisent la dignité et la reconnaissance des droits de la personne, en lui permettant d’exercer son libre arbitre et en améliorant sa qualité de vie et son autonomie ».

Il s’agit de la résolution 1649


Publié le Lundi 2 Février 2009 dans la rubrique Santé | Lu 5339 fois