Sommaire
Senior Actu

Point Vie : vos informations médicales au réfrigérateur à Dammarie-les-Lys

A l'occasion de la traditionnelle distribution des colis de fin d'année aux aînés de la commune, la ville de Dammarie-les-Lys (Seine et Marne) remettra à chaque bénéficiaire un nouveau concept de signalisation et de prévention de santé publique, Point Vie. Explications.


Sensible aux thèmes de la santé et de la prévention, la mairie de Dammarie-les-Lys a souhaité, en cette fin d'année, rappeler à ses habitants que la prévention et l'éducation à la santé est l'affaire de tous.

Plus concrètement, cette initiative a pour but d'améliorer la qualité de vie des personnes âgées de la commune, ainsi que de sensibiliser l'ensemble de la population sur les questions de santé et de prévention.

Basé sur un principe simple et de bon sens, Point Vie recense et signale les données médicales essentielles de la personne (antécédents médicaux, allergies, contre-indications, mode de vie...), à l'intérieur du meuble le plus populaire de la maison, à savoir le réfrigérateur.

Ce nouveau point d'information santé, notre bon vieux réfrigérateur, a été définis pour sa facilité d'accès et son omniprésence au domicile, ceci en partenariat avec les services de secours (Sapeurs Pompiers, SAMU, Hôpitaux...).

Les informations médicales ainsi placées, dans un tube hermétique à l'intérieur du réfrigérateur, sont à disposition des urgentistes et des équipes de secours. En cas d'intervention au domicile, la recherche des données médicales sur le patient s'en trouve facilitée pour ses équipes.

Ce principe de signalisation prévient les accidents liés à la poly-médication (prescription simultanée de plusieurs médicaments) dus à la carence d'information. Cette carence étant responsable chaque année en France de plusieurs centaines de décès.

Naturellement, Point Vie s’adresse à tous et chacun, mais concerne en priorité les personnes vivant seules et plus particulièrement les personnes âgées isolées. Rappelons que les aînés représentent la population la plus vulnérable vis-à-vis des accidents de poly-médication, 12 % d'entrent-eux se rendent aux urgences d'un hôpital suite à un incident lié à la prise de médicaments. Au total, les effets indésirables des médicaments seraient responsables de 10 à 20 % des hospitalisations chez les plus de 65 ans.

Aujourd’hui, en France, 8 500 000 personnes vivent seules, dont 3 500 000 avec plus de 60 ans. Ces personnes isolées se trouvent le plus souvent désarmées face à une situation d’urgence médicale.

Diverses enquêtes démontrent que le bilan des accidents médicamenteux en France est dramatique par rapport au reste de l'Europe. Les accidents de poly-médication sont en effet responsables de 8.000 décès chaque année en France, soit deux fois plus de tués que sur les routes.


Publié le Jeudi 17 Décembre 2009 dans la rubrique Social | Lu 3337 fois