Sommaire
Senior Actu

Plan Alzheimer 2008-2012 : bilan sur un an de mise en œuvre

Roselyne Bachelot, ministre de la santé et des sports a présenté le 3 février 2009 avec le ministre du travail et la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, une communication relative à la mise en œuvre du plan Alzheimer 2008-2012. Détails.


« Grâce à la création dès juin dernier d’une fondation de coopération scientifique, les moyens financiers et humains dévolus à la recherche fondamentale et à la recherche clinique ont considérablement augmenté » affirme d’emblée le communiqué du gouvernement.

Et de préciser : « dans le cadre des travaux lancés lors de la Présidence française de l’Union européenne, la recherche sur la maladie d’Alzheimer est devenue le projet pilote pour construire l’espace européen de la recherche ».

De fait, plus précisément, ce plan repense la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et l’accompagnement de leurs proches. L’objectif étant de construire un parcours personnalisé depuis le diagnostic jusqu’à la prise en charge en établissement.

Dans ce contexte, souligne le communiqué, 21 nouvelles « consultations mémoire » ont été ouvertes en 2008, afin de faciliter le diagnostic précoce. De plus, le dispositif d’annonce et d’accompagnement sera expérimenté à partir de 2009 et devrait permettre d’avoir une continuité entre le diagnostic et la prise en charge.

La coordination entre tous les intervenants sera renforcée en mettant en place un interlocuteur unique, le coordonnateur, et une porte d’entrée unique, la Maison pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer (MAIA). Au total, 17 projets de MAIA ont été retenus et vont bénéficier en 2009 de 4,5 millions d’euros.

Par ailleurs, remarque encore le communiqué, les personnes qui aident les malades seront davantage accompagnées, avec la possibilité de disposer de deux jours de formation dès 2009. Les premières plateformes d’accompagnement et de répit vont être très prochainement expérimentées.

Afin de favoriser dans la mesure du possible le maintien à domicile, des équipes spécialisées vont être créées, qui comprendront désormais des ergothérapeutes et des psychomotriciens.

« La prise en charge en établissement sera elle aussi améliorée, tant en termes d’organisation que de formation des professionnels, grâce à la création d’unités spécialisées » affirme encore le gouvernement. En 2008, ce sont déjà 188,5 millions euros qui ont été investis dans 171 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) accueillant notamment des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

L’objectif du plan est également de faire évoluer le regard sur la maladie. L’espace de réflexion éthique sur la maladie d’Alzheimer et le centre de référence pour les malades jeunes ont été désignés. Les assises régionales sur la maladie débuteront au printemps 2009 : elles permettront de mieux recenser les besoins locaux et de mieux faire connaître le plan.

Enfin, les 44 mesures du plan Alzheimer font l’objet d’un suivi vigilant : pour ce faire, une « mission Alzheimer » a été mise en place.

Rappelons que ce plan, lancé par le président de la République le 1er février 2008, est doté de 1,6 milliard d’euros sur 5 ans.

Toutes les informations rassemblées par la mission sont disponibles sur le site internet www.plan-alzheimer.gouv.fr.


Publié le Jeudi 5 Février 2009 dans la rubrique Santé | Lu 7042 fois