Sommaire
Senior Actu

Pierre Bellemare rend hommage à Alphonse Allais au Petit Hébertot

Pierre Bellemare, grand homme de radio, de télé et acteur à ses heures perdues, se produit sur la scène du Petit Hébertot à Paris dans le 17ème arrondissement dans : Alphonse Allais, « à se tordre », 15 histoires insolites, mis en scène par Mariapia Bracchi. Du mardi au samedi à 21h00. Le plaisir de redécouvrir l’univers –souvent absurde- d’Alphonse Allais à travers l’une des plus célèbres voix du siècle dernier…


On ne présente plus Pierre Bellemare, conteur incontournable de la radio. Sa voix particulière a su tenir en haleine des millions d’auditeurs avec « Les dossiers Extraordinaires ». Toutefois son talent de narrateur ne se borne pas aux récits à suspense.

Passionné par la littérature du dix-neuvième siècle, Pierre Bellemare a enregistré pour Frémaux et associés différentes nouvelles de Balzac, Dumas, Mérimée, Daudet, Dickens, Tchékhov et Alphonse Allais.

Les écrits fantasques d'Alphonse Allais, tout autant que son parcours atypique ont particulièrement marqué Pierre Bellemare. De plus rien n’a été publié sur ce dernier depuis 1970. Il n’en fallait pas plus pour donner envie à Pierre Bellemare de faire revivre l’humour noir et grinçant de cet auteur par le biais d’une lecture spectacle.
Pierre Bellemare rend hommage à Alphonse Allais au Petit Hébertot

Le spectacle

Il ne s’agit pas de faire de Pierre Bellemare un acteur, mais d’assumer pleinement son talent d’homme de radio et de télévision, mettant sa voix populaire au service d’un auteur classique : Alphonse Allais. Ces deux hommes ayant en commun d’avoir acquis la popularité la plus large, chacun à son époque.

Pierre Bellemare porte une blouse blanche qui rappelle les études de pharmacie d’Allais et son goût des expériences scientifiques. Il se tient à une table de bistrot, lieu de prédilection d’Allais, où il écrivit du reste la quasi totalité de son oeuvre. L’acteur s’adresse directement au public dans un dispositif scénique sobre qui se borne à mettre en valeur la voix du conteur, en donnant ça et là quelques indices sur l’auteur.

Hormis la table et les deux chaises, seul un écran de projection est présent en fond de scène. Sur ce dernier apparaissent soit des citations, soit des informations sur Allais (extraits manuscrits, repères historiques), soit des croquis. Ces dessins, inspirés pour le trait des caricatures du 19e siècle, évoluent sous la forme d’un diaporama. Ils ne représentent volontairement aucun visage afin de laisser libre cours à l’imaginaire du spectateur.

Cependant, ils se feront l’écho de l’humour absurde d’Alphonse Allais par des jeux d’agrandissement, ou de rétrécissement et par l’anachronisme des époques.

Pour réserver :
Tarif : 25 euros
Placement libre
Location et télépaiement par téléphone au 01 55 63 96 06

Alphonse Allais

Journaliste, écrivain, il est surtout connu pour sa plume acerbe et son humour absurde. Il est aussi l‘auteur méconnu des premières parodies de peintures abstraites : ses monochromes, présentés au Salon des Arts Incohérents, précédent d'une génération le Carré blanc sur fond blanc de Kasimir Malevitch.

Il est aussi, bien avant John Cage ou Erwin Schulhoff, l'auteur de la première composition musicale minimaliste : sa Marche Funèbre, composée pour les Funérailles d'un grand homme sourd, est une page de composition vierge, parce que « les grandes douleurs sont muettes ».

À 17 ans, reçu bachelier des sciences, Allais devient stagiaire à la pharmacie paternelle, où ses expériences, ses faux médicaments et ses conseils farfelus ne sont pas du goût de son père. Celui-ci l'envoie donc travailler dans une pharmacie de Paris, où ses fréquentations extra-estudiantines ont raison des projets paternels.

Membre du mouvement Fumiste, des Hydropathes, il fut également un pilier du cabaret Le Chat Noir, dont il dirigea la revue. Alphonse Allais a composé des centaines de contes humoristiques, tous ou presque écrits dans l'urgence. Ses travaux scientifiques (sérieux ceux là !), sont moins connus, ses recherches sur la photographie couleur, le dépôt d'un brevet pour du café lyophilisé,ainsi que des travaux très poussés sur la synthèse du caoutchouc.

Pierre Bellemare

Né en 1929 à Boulogne-Billancourt, il fait preuve dès sa plus tendre enfance d’une imagination débordante, et celui dont il a été impossible de capter l’attention à l’école, saura captiver des millions d’auditeurs, lecteurs et téléspectateurs durant des décennies. Entré à 17 ans dans le monde de la radio et de la télévision comme grouillot dans une société de production, il est engagé par la radio française comme « metteur en ondes ». Nous sommes en 1947 et Pierre Bellemare laisse pousser sa célèbre moustache… Pour se vieillir, il ne s’en séparera plus !

En 1955, à la création d’Europe 1, ce jeune homme à la prestance imposante, à la voix de crooner et au regard bleu acier est engagé dans la nouvelle équipe et il raconte, déjà, ses « Histoires Extraordinaires ». L’émission changera plusieurs fois de titre, mais les récits, les aventures, les drames, les vies étranges tiendront en haleine les auditeurs d’Europe 1 pendant plus de quatorze ans.

Sans jamais s’essouffler, il crée et produit des dizaines d’émissions de radio et de télévision dont la célèbre « Vous êtes formidable ». Il restera fidèle à Europe 1 jusqu’en 1986, date à laquelle il rebondit et adapte le concept d’une émission américaine : le Télé-achat est né ! C’est en 2004 qu’il fait ses premiers pas sur la scène d’un théâtre en interprétant le rôle d’un bourgeois cocu et prétentieux dans « Le plus heureux des trois » d’Eugène Labiche. Il écrit des livres traduits en plusieurs langues…, son premier roman, « Nul ne sait qui nous sommes », imaginé avec Grégory Frank est paru début Février 2007chez Albin Michel.


Publié le Vendredi 27 Mars 2009 dans la rubrique Culture | Lu 7911 fois