Sommaire

Pièges en ligne : les seniors seraient plus prudents que les jeunes...

Selon une récente enquête réalisée par Ipsos pour le compte de Microsoft aux Etats-Unis, les seniors seraient nettement plus prudents que les plus jeunes et les adultes sur le web et par conséquent, se feraient moins piégés que les autres générations.


Pièges en ligne : les seniors seraient plus prudents que les jeunes...
Internet est un outil fantastique. En quelques années, il a révolutionné notre monde, qui ne sera plus jamais le même. Qu’on le veuille ou non. Mais naturellement, parallèlement, le web est un paradis pour certains brigands modernes qui n’hésitent pas à se servir de la toile comme immense terrain d’arnaques en tous genres.  
 
On pense souvent que les seniors sont les plus vulnérables à ce sujet… Eh bien peut-être pas ! En effet, selon une récente étude internationale d’Ipsos pour le compte de Microsoft*, il semblerait que les jeunes soient plus souvent victimes de cyber-arnaques que leurs parents et même que leurs grands-parents !
 
Cette enquête réalisée dans douze pays auprès de mille personnes indique que globalement, deux-tiers des internautes se sont déjà faits piégés sur le web (spams, phising, etc). La moitié des victimes est âgée de 18 à 34 ans, un gros tiers (34%) de 36 à 54 ans et seulement 17% sont âgés de 55 et plus… Toutefois, il convient de minimiser ces chiffres… En effet, les silver-surfers sont tout simplement moins sujets aux arnaques en ligne car ils sont également moins connectés donc moins sollicités !
 
Attention à l’usurpation d’identité

Rappelons que reconnue comme délit pénal, l’usurpation d’identité sur Internet est aujourd’hui « sanctionnable », tout comme dans le monde physique. Les réseaux sociaux sont en passe de devenir le terrain de jeu favori de ces voleurs d’identité. De fait, en France, 39% des victimes de ces usurpations d’identités le sont via leur profil Internet. Facebook (très apprécié des seniors), Twitter, LinkedIn, SnapChat, etc… les usurpations sur les réseaux sociaux se sont multipliées au rythme de leur développement, c’est-à-dire… de manière exponentielle !
 
Attention au phishing

Rappelons que les messages de phishing, travestis en avis officiels émanant d'une banque ou d’une administration, sont très dangereux car des voleurs s'en servent pour inciter les utilisateurs à révéler leurs mots de passe ou leurs coordonnées bancaires. 

Publié le Lundi 24 Octobre 2016 dans la rubrique Internet | Lu 2966 fois



Commentez cette information