Sommaire
Senior Actu

Personnes âgées isolées : les petits frères des Pauvres se mobilisent

Parce que l’été est souvent synonyme de solitude aggravée pour les personnes âgées, l’association caritative les petits frères des Pauvres reste sur le qui-vive pendant toute la période estivale avec près de 2.500 personnes accompagnées, épaulés par autant de bénévoles, qui vont bénéficier de temps de vacances pour rompre la solitude, oublier les soucis du quotidien, délaisser un temps sa solitude, sa dépendance sa maladie...


Selon une récente étude de la Fondation de France, l’isolement des seniors de plus de 75 ans est en forte hausse… +16% en 2010 et +27% en 2014 !
 
Agissant auprès des personnes âgées isolées, en situation de pauvreté, d’exclusion et de maladies graves, l’association constate au quotidien la perte de lien social qui frappe les aînés les plus fragiles et s’inquiètent de cette augmentation alarmante.
 
Les personnes âgées à faibles revenus sont les plus isolées ou en risque de le devenir. Parallèlement, la solitude et le repli sur soi renforcent la précarisation. Ce processus de repli sur soi les plonge dans l’isolement. Petit à petit, la relation à l’autre se perd, de même que l’accès aux aides, aux services, à leurs droits… Et in fine, ces aînés finissent par vivre dans des conditions indignes.

Personnes âgées isolées : les petits frères des Pauvres se mobilisent
Face à l’urgence, l’engagement de l’association ne faiblit pas. Jamais. Ils sont aujourd’hui 10.300 bénévoles à être engagés auprès des seniors en difficulté, dès 50 ans. Grâce à leur réseau, à leurs 200 équipes sur le terrain et bien évidemment, à la générosité du public, les petits frères des Pauvres oeuvrent chaque jour pour accompagner ceux qui souffrent d’isolement et qui ont de faibles ressources, en créant avec eux une relation de personne à personne, dans la confiance et la durée.
 
Par ailleurs, entre juin et septembre, des séjours de vacances sont organisés dans les dix-huit maisons de vacances de l’association pour rompre la solitude, oublier les soucis quotidiens, bénéficier d’un « ailleurs » en étant accompagné, délaisser un temps sa dépendance, sa mobilité réduite, sa maladie…
 
www.petitsfreres.asso.fr


Publié le Mardi 8 Juillet 2014 dans la rubrique Social | Lu 878 fois