Sommaire
Senior Actu

Personnes âgées fragilisées : lancement du Plan National Proximité Automonie

Le 12 novembre 2014, les représentants des deux caisses nationales du régime général de la Sécurité sociale ont signé la Convention nationale de mise en oeuvre du Plan Proximité Autonomie, destiné à repérer, dès le 1er janvier prochain, les personnes âgées en risque de fragilité et à leur offrir des parcours attentionnés pour l'accès aux droits, aux soins, à l'action sociale et à la prévention. Explications.


Personnes âgées fragilisées : lancement du Plan National Proximité Automonie
La fragilité est une situation dont la fréquence augmente avec l’avancée en âge (et le vieillissement de la population ne va faire qu’amplifier le phénomène) et constitue de fait un enjeu médical, social et sociétal majeur. D’une manière générale, sa détection chez les aînés peut être effectuées à partir de facteurs de risque tels que l’absence d’activité, le renoncement aux soins, les difficultés d’accès aux droits, la solitude, l’inquiétude…
 
Afin de pouvoir aller plus facilement au-devant de cette population de seniors, la Cnamts et la Cnav ont donc signé le 12 novembre dernier la Convention Nationale de mise en oeuvre du Plan Proximité Autonomie. Plus concrètement, il s’agissait de formaliser l'engagement de ces deux organismes pour unir leurs efforts et coordonner leurs actions visant à aider et à accompagner les personnes concernées dans une démarche de promotion du bien-vieillir, actif et en bonne santé.
 
Ainsi, à partir du 1er janvier prochain, ce nouveau plan va mobiliser les organismes locaux pour coordonner leurs actions de repérage des personnes en situation de fragilité. Aujourd'hui, ce dernier s'effectue à deux niveaux : au travers des Observatoires des situations de fragilité qui ont été mis en place par les Carsat sur l’ensemble du territoire ; et des signalements effectués à partir de l’accueil des assurés par les CPAM et les entretiens réalisés par les Carsat, notamment au moment du passage à la retraite
 
Rappelons que les actions engagées impliquent une coordination étroite entre les différents professionnels des Organismes « Maladie » et « Retraite » afin de rechercher les modes d’accompagnement les plus adaptés à la situation de chacun des assurés. Pour mener à bien ces actions, l’accent est mis sur le développement des partenariats (interrégimes, collectivités territoriales,…).
 
*CPAM (Caisses primaires d'assurance maladie), Carsat (Caisses d'assurance retraite et de santé au travail), Services Médicaux,…


Publié le Lundi 17 Novembre 2014 dans la rubrique Social | Lu 1054 fois