Sommaire
Senior Actu

Pérou : Filomena Tapie touche sa première pension à l’âge de 116 ans !

Mieux vaut tard que jamais diront certains ! Mais tout de même ! La Péruvienne Filomena Tapie Mendoza, qui serait âgée de 116 ans vient de toucher sa toute première retraite grâce à la mise en place d’un nouveau programme local à destination des aînés.


Le Pérou vient de mettre en place un nouveau dispositif d’aide à destination des personnes âgées les plus pauvres.
 
C’est une excellente chose. Cela permettra aux aînés de ce pays d’Amérique du sud de toucher une petite retraite (certes, pas bien grosse) et de bénéficier par ailleurs de soins de santé gratuits.
 
Filomena Tapie Mendoza a toujours vécu dans son petit village situé dans la Cordillère des Andes, à Pocuto. Selon une récente dépêche de l’AFP, la vieille dame serait née le 20 décembre 1897…
 
Suite à la mise en place de ce nouveau programme à destination des aînés, elle vient donc de toucher, à l’âge de 116 ans, sa toute première retraite (l’équivalent de 65 dollars par mois). De plus, elle n’aura plus à payer ses soins médicaux (elle a besoin d'un appareil dentaire).  
 
Filomena Tapie a eu neuf enfants (trois sont encore en vie). Mais elle a perdu son mari très jeune… Elle a donc du prendre en charge sa grande famille toute seule. Selon elle, elle doit sa longévité à l’alimentation saine qu’elle a eu toute sa vie.

Un bonheur n’arrivant jamais seul, Filomena Tapie pourrait également être la doyenne de l'humanité... De fait, elle serait née trois mois avant la Japonaise Misao Okawa, officiellement considérée jusqu'à présent comme la doyenne connue de l’humanité selon le GRG (Gerontology Research Group).
 
Soulignons qu’il est toujours délicat d’affirmer à 100% qu’il s’agit avec certitude de « la femme la plus âgée ». C’est la raison pour laquelle, il est toujours précisé « doyenne connue ». De plus, seules la famille, peut décider –ou pas- de faire connaitre de leur vivant l’existence de leur parent susceptible d’être doyen. Rappelons que le record de la longévité connu reste détenu par la Française Jeanne Calment disparue en 1997 à l'âge de 122 ans et 164 jours.
 
En 2006, la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL) soulignait que d’ici 2050, en l’espace de deux générations, l’Amérique latine se retrouverait dans une situation semblable à celle de l’Europe actuellement en matière de vieillissement de la population. Alors qu’en 2002, dans cette région du monde, le poids démographique des plus de 65 ans s’élevait à 41 millions de personnes, ils seront 98 millions en 2025 et 184 millions en 2050, soit quatre fois plus nombreux en un demi-siècle. 


Publié le Lundi 5 Mai 2014 dans la rubrique Retraite | Lu 740 fois