Sommaire
Senior Actu

Perdus entre deux rives, les Chibanis oubliés : reportage

La chaine de télévision France 3 vient de diffuser un reportage de Rachid Oujdi intitulé Perdus entre deux rives, les Chibanis oubliés. Un documentaire qui revient sur le destin de vieux migrants algériens (les Chibanis) vivant leur retraite à Marseille. Entre deux rives. A revoir en « replay ».


Perdus entre deux rives, les Chibanis oubliés, DR
Les Chibanis, « cheveux blancs » en arabe dialectal, ce sont les vieux immigrés maghrébins.
 
Ils sont arrivés en France pendant les Trente Glorieuses alors que le pays avait besoin d’une main d’œuvre « bon marché ».
 
Dans ce beau documentaire, ces anciens (filmés avec douceur et tendresse) s’appellent Abdallah, Ahmou, Mohamed, Ramdane, Salah, Sebti ou encore Tahar. Ils sont venus de leur Algérie natale entre 1951 et 1971, seuls, pour travailler dans l’Hexagone.
 
Pour la grande majorité, cet exil était temporaire. Tous prévoyaient, un jour de repartir au Pays... Mais les années ont passé, la routine s’est installée et le retour n’a pas eu lieu… Aujourd’hui à la retraite, ils sont toujours là. Ils ont migré d’une rive à l’autre de la Méditerranée sans mesurer vraiment la rupture de vie (définitive) que cela allait provoquer.
 
Pas complètement d’ici, plus vraiment de là-bas, après une vie professionnelle décousue, une vie familiale déchirée (certains était mariés), ils finissent leurs vieux jours à Marseille, seuls. Le pays natal est juste en face, à quelques heures de bateau. Si loin et si proche à la fois. A travers leurs témoignages, on comprend pourquoi « le retour au Bled » n’a pas eu lieu comme ils l’avaient pourtant initialement prévu. Un documentaire lumineux, drôle et attachant.
 
Il y aurait aujourd'hui en France environ 70.000 vieux migrants étrangers âgés de plus de 65 ans. Parmi eux, 42.000 vivraient seuls en foyer de travailleurs migrants ou en habitat diffus.



Publié le Mardi 8 Juillet 2014 dans la rubrique Social | Lu 1220 fois