Sommaire
Senior Actu

Option Retraite « Premium » : la version payante du calculateur retraite d’Eor retraite

La société Eor retraite, qui propose gratuitement un calculateur retraite étoffe son offre avec l’arrivée d’Option Retraite version « Premium », qui permet, moyennant un trentaine d'euros, d’imprimer un formulaire et d’envoyer un courrier aux Caisses de Retraite pour le calcul automatique de sa retraite.


C’est en 1997 que Jean François Chauffeté, jeune diplômé faisant ces premières armes professionnelles dans un cabinet d’assurances, décide avec un collaborateur, spécialiste de la prévoyance, de créer sa propre société entièrement dédiée à l’audit retraite tant pour les particuliers que pour les professionnels prescripteurs.

Eor est né d’un constat : les assurés sociaux doivent faire face à une réglementation des retraites en constante évolution, rendant leur application de plus en plus complexe. Les formalités administratives liées à la reconstitution de carrière, la validation de certains droits ou la récupération de périodes et de cotisations peuvent faire l’objet d’un véritable parcours du combattant.

A cela s’ajoutent des règles de calculs subtiles transformant la simulation des pensions et leur projection en un exercice délicat, alors que la retraite constitue une partie du patrimoine futur, qu’il convient d’exploiter au mieux.

« Face à ces constats et enjeux financiers importants, Eor, qui réunit aujourd’hui dix consultants » assure le communiqué, s’engage depuis quinze ans à optimiser la situation personnelle des salariés et à formuler des stratégies appropriées.

Dans ce contexte, l’entreprise a lancé il y a trois ans « Option Retraite » un calculateur retraite gratuit, qui conserve les données entrées par l’utilisateur et permet ainsi des estimations évolutives dans le temps. La version 3 de cet outil pédagogique doit permettre aujourd’hui de répondre à une problématique d’actualité : faciliter la prise de décision de toute personne désireuse d’augmenter sa retraite future sans effort d’épargne !

Janvier 2011 : lancement d’une version « premium » (accessible pour 29,90 euros l’année) qui permet notamment au grand public d’imprimer directement les formulaires et les courriers à adresser aux caisses.

Rappel : dans quelles conditions le cumul d’un emploi avec la retraite est il légal… et souhaitable ?

Dans les prochaines années, le nombre d'actifs rapporté aux retraités va diminuer. Conséquence, les régimes de retraite devront s'adapter. Dans beaucoup de pays, cela passe par l'allongement de la durée de la vie active…

La loi du 21 août 2003 portant sur la réforme des retraites a assoupli le régime du cumul entre une pension de retraite à taux plein et un revenu d’activité. (…)

Cumul emploi-retraite du salarié

La reprise d’activité est désormais possible au sein de l’entreprise dans laquelle le travailleur exerçait sa dernière activité, sous réserve qu’elle intervienne dans les six mois suivant le départ en retraite. Ce délai n’a pas à être respecté si la reprise d’activité a lieu dans une autre entreprise.

Cumul emploi-retraite du non salarié

Le cumul des pensions de non-salarié est possible, dans la limite de plafonds de ressources différant suivant les zones géographiques. Ce plafond est égal à 15 534 euros dans les cas généraux, 31 068 euros dans les zones urbaines sensibles. Pour toutes les retraites prenant effet à compter du 1er septembre 2003, seule l’activité non salariée agricole devra avoir cessé.

Cumul emploi-retraite du fonctionnaire

Le cumul est permis, à condition que le revenu n’excède pas un montant égal au tiers de la pension. En cas de dépassement, la pension n’est plus suspendue mais écrêtée. Le cumul est libre pour une activité exercée dans le privé. Dans le secteur public, le cumul est autorisé, à condition que l’agent occupe un poste dans un service distinct de celui où il officiait antérieurement.

Les conditions de cumul emploi retraite

Le dernier salaire antérieur à la date d’effet de la pension est celui qui est pris en compte.
Il correspond au salaire moyen (soumis à CSG) des trois derniers mois d’activité dans le dernier régime d’affiliation. Le cumul est possible dans la limite de 1,6 SMIC si la moyenne des 3 derniers salaires est plus élevée. Si les conditions ne sont pas ou plus remplies, le paiement de la pension est suspendu. Le versement reprendra lorsque la limite sera à nouveau respectée ou lorsque l'activité aura cessé.

Les activités pouvant être conservées dans le cadre du cumul emploi-retraite

Par dérogation, il est admis que l'assuré puisse poursuivre certaines activités en raison : des faibles revenus que la pension lui procure ; de la durée de l'activité ; de la nature de l'activité.

Il s'agit notamment :

- des activités artistiques : auteurs, artistes du spectacle et mannequins,
- des activités juridictionnelles ou assimilées, participation à des jurys de concours publics ou à des instances consultatives ou délibératives réunies en vertu d’un texte législatif ou réglementaire, consultations données occasionnellement ;
- des activités bénévoles ou de faible importance ;
- des activités d'hébergement en milieu rural réalisées avec des biens patrimoniaux ;
- des activités médicales sous certaines conditions (durée d'activité, montant...) ; Activités de parrainage dans les DOM ;
- Certaines activités peuvent faire l’objet d’un cumul emploi retraite sans obligation de rupture définitive de l'activité : nourrices, gardiennes d’enfants et assistantes maternelles, assurés remplissant les fonctions de tierce personne d’une personne âgée, invalide ou handicapée.

*Prix de l’Innovation au Forum de l’Investissement et du Placement


Publié le Mercredi 23 Février 2011 dans la rubrique Retraite | Lu 2629 fois