Sommaire
Senior Actu

On ne meurt pas comme ça ! Charlotte Fouilleron, un cancer du côlon à 37 ans !

La journaliste Charlotte Fouilleron a été atteinte d’un cancer du côlon à l’âge de 37 ans ! Une jeune femme touchée de plein fouet par « un cancer de vieux » comme elle le dit dans son livre « On ne meurt pas comme ça », qui revient avec humour et émotion sur son combat contre la maladie.


On ne meurt pas comme ça
Le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent et le deuxième le plus meurtrier avec plus de 17.500 décès par an. Mais ce cancer est un cancer qui survient généralement chez les seniors (d’ailleurs le programme de dépistage national commence à 50 ans) ; pas chez les jeunes. Pourtant, Charlotte Fouilleron, jeune journaliste, a développé cette maladie à l’âge de 37 ans !  
 
« A trente-sept ans, j’ai été l’erreur de casting, celle qui rajeunit les statistiques*. Si la moyenne d’âge de ce cancer intestinal est de soixante-cinq ans, c’est grâce à moi » indique-t-elle avec humour dans son livre qui vient d’être publié chez Max Milo Editions.
 
Charlotte Fouilleron menait une vie active. Sans souci majeur. Mais un jour, une douleur persistante au ventre l’amène à consulter. Quelques examens, des radios et le verdict tombe : vous avez un cancer du côlon. « J’ai un cancer de vieux » réalise-t-elle ironiquement sous le choc. Heureusement, rappelons-le, pris à temps, ce cancer se soigne plutôt bien. C’est à cette vérité inespérée -et à sa quête du grand amour- que l’auteur décide de s’accrocher…
 
Dans cet ouvrage, Charlotte Fouilleron souhaite aider tout un chacun à changer notre regard sur les malades du cancer tout en nous aidant à faire face à une pathologie particulièrement angoissante. Sur un ton enjoué et dans un registre souvent proche de la comédie, la journaliste traite les grands et petits maux liés au cancer : les variations de poids, les attitudes imprévisibles de l’entourage, la peur qui paralyse, une vie sociale chamboulée, la fatigue croissante, un désir de séduire en dents de scie, l’adieu à la maternité. Mais, au bout des épreuves, l’amour est là. Un beau message d’espoir.
 
*Rappelons que 95% des cancers du côlon surviennent tout de même après 50 ans !


Publié le Mercredi 20 Mai 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1759 fois