Sommaire
Senior Actu

Objets connectés : qu'en pensent les seniors ?

Une récente étude commandée par la société Senior Compagnie, spécialisée dans l’aide à domicile auprès de Linexio fait le point sur les relations qu’entretiennent les seniors (de 60 à 90 ans) avec les objets connectés. Détails.


De nos jours, les objets connectés sont de plus en plus présents (voire omniprésents) dans notre vie quotidienne. Du téléphone à notre montre en passant par la domotique, nos tablettes, nos voitures, etc. Notre monde est ultra-connecté. Et ce n’est qu’un début…
 
Dans ce contexte, Senior Compagnie a voulu savoir ce qu’en pensait les seniors. Pour ce faire, elle a demandé à la société Linexio de réaliser une étude qui a porté sur plus de 250 personnes âgées de 60 à 90 ans dont 71% de femmes… En voici donc les grandes lignes…
 
Comme le souligne Nicolas Hurtiger, fondateur de Senior Compagnie : « nous sommes convaincus de la complémentarité entre les objets connectés et la présence humaine apportée par l’auxiliaire de vie, indispensable au maintien de lien social. Ces objets, à condition d’être faciles d’utilisation et d’apporter une réelle valeur ajoutée au quotidien, permettront de renforcer la précision et l’efficacité de l’aide apportée par les intervenants à domicile. La présence humaine nécessaire à l’instauration de confiance et de convivialité sera néanmoins indispensable pour une phase d’appropriation et d’utilisation des objets en toute sécurité ».  
 
Ainsi, selon ce sondage, 56% des seniors interrogés connaissent les objets connectés (téléphone portable, tablette, ordinateur portable, téléalarme, bracelet autonomie, etc.). Parmi eux, 43% ont déjà un objet connecté, 40% ne sont pas intéressés et seuls 17% envisagent l’achat d’un tel objet… Plus étonnant, pour 61% de ces seniors, l’acquisition d’un objet connecté s’effectue par le biais de la location. Seuls 39% pensent que cela s’achète, ce qui illustre bien une mauvaise connaissance du marché et des produits.
 
Pour 39% des personnes interrogées, un objet connecté sert à contacter un médecin ou un proche en cas de chute (il s’agit donc pour les ainés, principalement, d’une aide au maintien à domicile), pour 14% c’est un outil ludique ou une compagnie, pour 13%, il s’agit d’une aide aux gestes de la vie quotidienne, à la sécurité et à l’accompagnement à distance. Pour 11%, cela sert à la mobilité et pour 10% cela aide à la prise de médicaments.
 
Les principaux freins à l’achat sont pour 41% des seniors, l’intérêt de l’objet, pour 30% l’utilisation, et pour 29% le prix… Le cout n’est donc pas rédhibitoire mais les seniors ne voient pas vraiment l’intérêt de ces produits…

Les principales phrases citées par ces ainés : « non, à nos âges, ce n’est pas tellement dans notre culture » ; « comment pourrais-je m’adapter ? » ; « rien ne remplacera le contact humain » ; « je n’en n'ai jamais entendu parler »…

Bref, c’est pas encore gagné !


Publié le Mardi 18 Août 2015 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 3248 fois