Sommaire

OMS : nouvelles recommandations sur l'utilisation des antibiotiques

De nouvelles recommandations concernant les antibiotiques à utiliser contre les infections courantes et ceux à préserver pour les situations les plus graves figurent parmi les ajouts à la Liste modèle des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la Santé pour 2017.


La liste mise à jour ajoute trente médicaments pour les adultes et vingt-cinq médicaments pour les enfants et précise de nouvelles utilisations pour neuf produits figurant déjà dans la liste, soit un total de 433 médicaments jugés essentiels pour répondre aux besoins de santé publique les plus importants.
 
De nombreux pays utilisent la Liste OMS des médicaments essentiels pour accroître l’accès aux médicaments et orienter les décisions concernant les produits dont ils doivent garantir la disponibilité pour leur population.
 
« Des médicaments sûrs et efficaces représentent un aspect essentiel de tout système de santé », a déclaré à cette occasion le Dr Marie-Paule Kieny, sous-directeur général, Systèmes de santé et innovation à l'OMS. « Pour progresser vers la couverture sanitaire universelle, il est essentiel que les pays veillent à ce que chacun puisse avoir accès aux médicaments dont il a besoin, au moment et à l’endroit opportuns ».
 
Trois catégories d’antibiotiques
Dans la révision la plus importante effectuée en quarante ans d’existence de la liste, qui a été apportée à la section sur les antibiotiques, les experts de l’OMS ont regroupé les antibiotiques en 3 catégories: les antibiotiques auxquels l’ACCÈS est indispensable, ceux à utiliser avec PRÉCAUTION et ceux à utiliser en DERNIER RECOURS, et ont formulé des recommandations sur le moment opportun d’utilisation de chaque catégorie.
 
Dans un premier temps, les nouvelles catégories s’appliquent uniquement aux antibiotiques utilisés pour traiter 21 infections parmi les plus courantes. Si cela s’avère efficace, on pourrait les élargir dans les prochaines versions de la liste des médicaments essentiels afin de les appliquer aux médicaments destinés au traitement d’autres infections.
 
Ce changement vise à garantir la disponibilité des antibiotiques au moment voulu et à faire en sorte que les antibiotiques adaptés soient prescrits pour traiter les infections appropriées. Il devrait permettre d’améliorer les résultats thérapeutiques, de réduire le développement de bactéries résistantes aux médicaments et de préserver l’efficacité des antibiotiques de « dernier recours » qui sont nécessaires lorsque tous les autres traitements échouent.
 
Ces changements complètent le Plan d’action mondial de l’OMS pour combattre la résistance aux antimicrobiens, qui vise à combattre le développement de la résistance aux médicaments en veillant à une meilleure utilisation des antibiotiques.
 
L’OMS recommande que les antibiotiques auxquels l’ACCÈS est indispensable soient disponibles à tout moment comme traitement contre un large éventail d’infections courantes. Par exemple, l’amoxicilline, un antibiotique largement utilisé pour traiter des infections comme la pneumonie, figure dans cette catégorie.
 
Dans la catégorie des antibiotiques à utiliser avec PRÉCAUTION figurent des antibiotiques recommandés comme traitement de première ou de deuxième intention contre un nombre limité d’infections. Par exemple, il conviendrait de réduire considérablement l’utilisation de la ciprofloxacine pour traiter la cystite (type d’infection urinaire) et les infections des voies respiratoires supérieures (comme la sinusite et la bronchite bactériennes) afin d’éviter que la résistance ne se développe davantage.
 
Dans la troisième catégorie, à utiliser en DERNIER RECOURS, figurent des antibiotiques tels que la colistine et certaines céphalosporines qui devraient être considérées comme médicaments de dernier recours et utilisées uniquement dans les situations les plus graves lorsque toutes les autres alternatives ont échoué, comme pour le traitement des infections engageant le pronostic vital causées par des bactéries multirésistantes.
 
Les experts de l’OMS ont ajouté 10 antibiotiques à la liste pour les adultes et 12 pour les enfants.
 
« L’augmentation de la résistance aux antibiotiques découle de notre utilisation, parfois abusive, de ces médicaments », indique le Dr Suzanne Hill, Directeur, Département Médicaments essentiels et produits de santé. « La nouvelle liste de l’OMS devrait permettre aux planificateurs du système de santé et aux prescripteurs de faire en sorte que les personnes qui ont besoin d’antibiotiques aient accès à ceux-ci et de garantir qu’ils obtiennent le médicament adapté afin de ne pas voir s’aggraver le problème de la résistance ».
 
Autres médicaments ajoutés
La liste des médicaments essentiels mise à jour comprend également plusieurs nouveaux médicaments, dont 2 traitements contre le cancer de la cavité buccale;  un nouveau comprimé contre l’hépatite C qui associe 2 médicaments ; un traitement plus efficace contre le VIH ainsi qu’un médicament ancien qui peut être administré pour prévenir l’infection à VIH chez les personnes à risque élevé ; de nouvelles formulations pédiatriques de médicaments contre la tuberculose ; et des traitements antalgiques.
 
Ces médicaments sont les suivants :
- 2 médicaments contre le cancer de la cavité buccale (dasatinib et nilotinib) pour le traitement de la leucémie myéloïde chronique qui est devenue résistante au traitement de référence. Lors des essais cliniques, un patient sur 2 prenant ces médicaments a connu une rémission totale et durable de la maladie ;
- la première combinaison thérapeutique associant le sofosbuvir et le velpatasvir pour traiter les 6 types d’hépatite C (l’OMS met actuellement à jour ses recommandations en matière de traitement contre l’hépatite C) ;
- le dolutégravir pour le traitement de l’infection à VIH, en réponse aux données les plus récentes attestant de l’innocuité du médicament, de son efficacité et de sa forte protection contre la résistance ;
- la prophylaxie préexposition, avec le ténofovir seul ou en association avec l’emtricitabine ou la lamivudine pour prévenir l’infection à VIH ;
- le délamanide pour le traitement de la tuberculose multirésistante chez l’enfant et l’adolescent, et la clofazimine pour le traitement de la tuberculose multirésistante chez l’enfant et l’adulte ;
des associations à dose fixe d’isoniazide, de rifampicine, d’éthambutol et de pyrazinamide adaptées aux enfants pour le traitement de la tuberculose pédiatrique ;
- les dispositifs transdermiques de fentanyl et la méthadone pour le traitement de la douleur chez les patients atteints de cancer, afin d’augmenter l’accès aux médicaments pour les soins de fin de vie.
 
Source

Publié le Mercredi 21 Juin 2017 dans la rubrique Santé | Lu 590 fois



Commentez cette information