Sommaire
Senior Actu

Nooz Optics : pour une presbytie plus "fun"

Nooz Optics. Voici un tout nouveau produit apparu sur le marché fin octobre 2015 qui vise à rendre la presbytie un peu plus « fun » et sexy et désacraliser cette évolution de la vue qui survient quasi-inéluctablement à partir de 45/50 ans…


Lunettes Nooz Optics
La presbytie est une évolution naturelle de la vision qui touche chacun d’entre nous vers l’âge de 45 ans et qui se stabilise vers 60-65 ans. Elle se traduit par une difficulté à voir de près. Plus concrètement, cela provient d’une perte de souplesse du cristallin, partie de l’œil qui joue le rôle de lentille, qui se bombe insuffisamment et accommode difficilement, comme l’autofocus d’un appareil photo qui n’assurerait plus la mise au point. On estime qu’il y a actuellement en France, vingt millions de presbytes dont 700 000 nouveaux cas chaque année compte-tenu du vieillissement de la population.
 
Bien conscient de ce formidable marché (issu directement de la silver économie), la marque Nooz Optics a lancé fin octobre 2015 un tout nouveau produit : des lunettes sans branches, plutôt funs, pour mieux voir de près à tout instant et surtout, « en un instant ». Un produit qui rappelle les lunettes pince-nez de nos arrière-grands-parents !
 
Ce modèle, disponible en quatre dioptries et huit coloris, ne pèse que 6 grammes et s’annonce comme un « objet nomade » grâce à son étui rigide ultra compact et au revêtement soft-touch. Dernier point important, ces lunettes sont « made in France », elles sont en effet fabriquées au cœur du Jura et ont été conçues en étroite collaboration avec le centre d’ophtalmologie du Dauphiné à Grenoble.

Traitées anti-rayures, elles sont hypoallergéniques et bénéficient d’une élasticité maximale pour un confort optimal également. Prix de vente public : 19,50 euros, à travers un réseau de distribution très sélectif, incluant concept-stores, librairies, grands magasins et opticiens, ainsi que sur le site www.nooz-optics.com


Publié le Vendredi 20 Novembre 2015 dans la rubrique Consommation | Lu 1838 fois