Sommaire
Senior Actu

Monoxyde de carbone : comment éviter les accidents ?

Ca y est, le froid s’installe sur la France. Rien d’extraordinaire en plein mois de novembre ! Sauf que lorsque les températures chutent, les risques d'intoxications au monoxyde de carbone augmentent ! Ainsi, chaque hiver, celles-ci sont responsables d’une centaine de décès en France. Dans ce contexte, l’Inpes a publié cette année un dépliant, une affiche et un site Internet disponibles pour informer le plus grand nombre sur les gestes et les réflexes qui protègent.


Monoxyde de carbone : comment éviter les accidents ?
Attention, il faut savoir que le monoxyde de carbone (CO) est un gaz invisible, inodore et non irritant qui résulte d'une combustion incomplète du bois, de butane, de charbon, d'essence, de fuel, de gaz naturel, de pétrole ou de propane. Or, l'utilisation d'appareils à combustion mal entretenus ou utilisés dans de mauvaises conditions peut entrainer un risque d'intoxication.
 
Ainsi, lors de la dernière grande période de chauffage (début septembre 2013/fin mars 2014) : 1.028 intoxications ont été recensées impliquant 3.050 personnes. Plus récemment, entre le 1er septembre 2014 et le 29 octobre 2014, 81 épisodes d’intoxication ont été signalés pour 255 personnes. Et quatre sont décédées.
 
Ces intoxications surviennent généralement en présence de défauts d'aération du local doublés d’installations de production de chauffage et d'eau chaude présentant un défaut d'installation ou mal entretenues, notamment au niveau des conduits d'évacuation… Par ailleurs, un quart des intoxications est due à un appareil non raccordé : utilisation prolongée d'un chauffage mobile d'appoint ou fonctionnement dans un espace clos d'un groupe électrogène ou d'un brasero/barbecue.
 
Pour éviter ces accidents, Respectez les recommandations suivantes :

Obligatoire

- Avant l'hiver, faites impérativement entretenir vos appareils de chauffage et de production d'eau chaude à combustion par un professionnel qualifié ;

- Faites ramoner les conduits d'évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;

Mais aussi :

- Ne vous chauffez jamais avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.);

- N'utilisez sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage...) : ils doivent impérativement être placés à l'extérieur des bâtiments;

- N'utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d'appoint à combustion;

- Aérez quotidiennement votre habitation et n'obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid;
 
Les symptômes de l'intoxication

Les maux de tête, les nausées, la confusion mentale ou la fatigue apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent concernées plusieurs individus. Attention, une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort. Dans ce contexte, la prise en charge dès les premiers symptômes doit être rapide et peut justifier une hospitalisation spécialisée. En cas de soupçon d'intoxication, aérez immédiatement les pièces, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112
 
Pour aller plus loin, lire aussi


Publié le Mercredi 19 Novembre 2014 dans la rubrique Habitat | Lu 825 fois