Sommaire
Senior Actu

Mister : le nouvel album de Dick Rivers rend hommage à 50 ans de carrière

Le grand rockeur des années 60, l’un des membres incontournables du groupe Les chats sauvages, vient de sortir chez EMI, un nouvel album intitulé « Mister ». Avec ce nouvel opus (le premier depuis 2008), Dick Rivers célèbre cinquante ans de carrière. Celle-ci est riche, éclectique, et passionnante. L’homme sans âge, l’est bel et bien.


Ce nouvel album vous donnera le frisson tel un « bloody movie » empreint de fumée bleue, de bayous, de derricks et de… rock !

La majorité des textes sont signés Jean Fauque, souvenir et fidélité de la belle et longue aventure commune vécue entre Alain Bashung et Mister D, dans les seventies.

Sans compromis, sans complaisance, sans filet, et avec l’enthousiasme d’un novice, à l’image de la relation aussi fructueuse que houleuse entre Dick et Oli Le Baron, compositeur, musicien et producteur de cet opus novateur et surprenant.

Dick a réussit, mieux que quiconque à nous transmettre et à orchestrer son amour d’une Amérique certes cabossée, mais perpétuellement mythique. Ce n’est pas rien pour un homme du sud.

Soulignons que le rockeur sera en tournée française entre l’automne 2011 et le printemps 2012, avec une halte au Casino de Paris le 21 novembre, avant un périple canadien. Simultanément, une biographie sans fard, en collaboration avec Sam Bernett sera publiée aux Editions Florent Massot, courant octobre 2011, ainsi qu’une compilation DVD de clips, scopitones aux Editions Montparnasse.

Dick Rivers en quelques mots

Mister : le nouvel album de Dick Rivers rend hommage à 50 ans de carrière
En parallèle, un programme de réédition en CD/Vinyl replica du back catalogue de Dick Rivers verra le jour en même temps que la commercialisation au 31 octobre 2011 de « Mister D ».

Rappelons que Dick Rivers (de son vrai nom Hervé Forneri) est né à Nice, dans les Alpes-Maritimes. Il fait résolument partir des chanteurs qui ont jeté les bases du rock en France au début des années 60.

Comme le rappelle sa biographie sur le site Internet officiel du rockeur, « A la fin des années 50, le jeune teenager découvre des mots magiques : Coca-Cola, Rock'n'Roll, Juke-Box grâce à la présence de la flotte américaine en rade de Villefranche-sur-Mer. C'est en glissant un jeton dans l'un de ces juke-boxes qu'il a le choc de sa vie en entendant "Heartbreak Hotel" d'Elvis Presley. Dès lors, son choix est fait : il sera chanteur ».

En 1961, avec Les chats sauvages, le succès est fulgurant, mais la mésentente règne et au bout de dix-huit mois et plus de 2.000.000 de disques vendus, Dick quitte le groupe en pleine tournée à Nantes en août 1962 et entame alors sa carrière solo.

(source : dick-rivers.com)


Publié le Vendredi 16 Septembre 2011 dans la rubrique Culture | Lu 2283 fois