Sommaire
Senior Actu

Minimum vieillesse : presque 600.000 bénéficiaires en 2006

Selon une récente étude de la Drees (ministères du Travail et de la Santé) publiée le 14 avril dernier, 599.000 personnes âgées de 65 ans et plus, majoritairement des femmes et des personnes seules, âgés en moyenne de 76.4 ans, étaient bénéficiaires du minimum vieillesse en 2006.


« Plus de 50 ans après sa mise en place, l’allocation supplémentaire du minimum vieillesse reste un dispositif essentiel de la protection sociale des personnes âgées les plus démunies » remarquent les auteurs de cette étude dans leur introduction.

Et de rappeler que « cette allocation non contributive permet de compléter le revenu des personnes de 65 ans ou plus (60 ans en cas d’invalidité ou d’inaptitude) jusqu’au seuil du minimum vieillesse qui s’élève, en 2006, à 610 euros mensuels pour une personne seule et à 1.095 euros pour un couple ».

Ainsi, selon cette étude de la Drees, « à la fin de 2006, 599 000 personnes étaient allocataires du « minimum vieillesse », soit 4,5 % des 65 ans ou plus ». Et de souligner que « l’amélioration continue des régimes de retraites et des droits acquis dans ces régimes ont permis que le nombre de bénéficiaires soit divisé par quatre depuis 1960 ».

Les bénéficiaires du minimum vieillesse sont âgés de 76.4 ans en moyenne et se caractérisent principalement par la forte présence de femmes et de personnes seules. « Si une minorité n’a jamais occupé d’emploi rémunéré, 80 % ont, en revanche, acquis des droits propres au cours de leur vie active, mais le plus souvent pour des carrières incomplètes » remarque encore l’étude. Seuls 20 % des allocataires ayant acquis un droit propre ont en effet eu une carrière complète. Il s’agit pour moitié d’anciens exploitants agricoles. Enfin, 60 % des retraités au « minimum vieillesse » perçoivent une pension au titre de l’inaptitude ou d’ex-invalide.

Rappelons qu’en début d’année, Xavier Bertrand, ministre du Travail, a affirmé que le minimum vieillesse serait revalorisé de 25% au cours du quinquennat de Nicolas Sarkozy (comme promis lors de la campagne présidentielle) et qu’une première hausse de 5% serait effective dès 2008. .../...

Qu'appelle-t-on le minimum vieillesse ?

Le minimum vieillesse est l’un des mécanismes les plus anciens de la protection sociale des personnes âgées en France qui trouve ses origines en 1941. En 1956, il devient un dispositif composite d’allocations organisé en deux étages. Destiné aux personnes âgées de 65 ans ou plus (60 ans en cas d’invalidité ou d’inaptitude au travail) dotées de faibles ressources, il a pour objectif de leur garantir un revenu minimum selon une logique non contributive.

Le minimum vieillesse a été simplifié en 2006 en une prestation unique :

l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

Les personnes concernées :

- personne âgée de 65 ans (de 60 ans dans certains cas : inapte au travail, ancien combattant, mère de famille ouvrière...),

- de nationalité française ou de nationalité étrangère, sous réserve dans ce cas de fournir une preuve de la régularité du séjour,

- résidant en France.

Conditions de ressources

Les ressources annuelles, allocation comprise, doivent être inférieures à :

7 719,52 EUR pour une personne seule,
13 521,27 EUR pour un ménage.
Montants valables depuis le 1er janvier 2008.

Montant du minimum vieillesse

Il est égal au montant total : minimum des pensions + allocation supplémentaire du FNS.

Depuis le 1er janvier 2008, il s'élève à :

7 537,29 EUR par an pour une personne seule,
13 521,27 EUR par an pour un couple.

Ces montants sont exonérés totalement des prélèvements sociaux sur les pensions de retraite.

Source : service-public.fr


Publié le Mardi 15 Avril 2008 dans la rubrique Social | Lu 7664 fois