Sommaire
Senior Actu

Midi-Pyrénées : des robots entrent en maisons de retraite

C’est une nouvelle tendance de fond dans l’univers des maisons de retraite… L’arrivée des robots. Tout a démarré au Japon –forcément- et maintenant, les humanoïdes font leur entrée dans les résidences françaises, notamment en Midi-Pyrénées avec l’association Edenis et la société toulousaine RoboCARE Lab SAS qui mettent en place actuellement Presence+ Visitor, des robots de télé-présence.


Midi-Pyrénées : des robots entrent en maisons de retraite
Il y a encore quelques années, cela ressemblait à de la science-fiction pure et simple. Il y a quelques mois, c’était de l’anticipation… Aujourd’hui, c’est une réalité. Les robots arrivent. Dans des lieux et des univers où on ne les attendait pas forcément. Celui des maisons de retraite.
 
Sans trop de surprise, tout a démarré au Japon -pays le « plus vieux du monde » et de surcroit, féru de nouvelles technologies. Le gouvernement a décidé, il y a quelques années, de miser sur les robots dans le domaine de l’aide et de l’assistance aux personnes âgées. L'Organisation internationale pour la standardisation, qui élabore des normes internationales, a même adopté les critères de sécurité pour les robots d'aide à la personne proposés par le Japon, leader mondial dans ce domaine.
 
Aujourd’hui, ces humanoïdes entrent dans les maisons de retraite françaises. Dans cet esprit, l’association Edenis (18 résidences) et la société RoboCARE Lab ont signé un partenariat qui prévoit, à partir d'octobre 2015, le lancement de solutions pilote dans deux structures avant de déployer ces services plus largement. « Nous sommes fiers de lancer cette expérimentation innovante pour la personne âgée dépendante dans deux de nos résidences pour commencer, au Pin à Villeneuve Tolosane et à la Houlette à Pibrac » a indiqué pour l’occasion Gérard Barbier, directeur général exécutif d'Edenis.
 
La première solution, baptisée Presence+ Visitor, offre l'opportunité aux proches des résidents de maison de retraite de leur rendre des visites virtuelles. En se connectant à Internet depuis chez eux sur un PC équipé d'une webcam, ces personnes pourront piloter, à distance, des robots équipés d'écran et de caméra pour dialoguer  avec leur parent. Une manière innovante d’essayer de renforcer le lien social et de rompre l’isolement de certaines personnes âgées. Une solution pratique pour les familles qui habitent loin de leurs proches âgés.
 
La seconde solution, intitulée Presence+ Senior, proposera aux ainés des ateliers « animations innovantes » comportant des jeux de stimulation cognitive dans un cadre ludique et de la lecture en ligne, le tout assisté par un robot humanoïde, Milo, qui est né aux Etats‐Unis (Dallas) et qui arrive pour la première fois en France. Dans ce cadre, un programme de stabilisation des effets de la maladie d’Alzheimer est en cours de développement.
 
« Grâce à ces robots nous apportons une nouvelle approche pour favoriser le lien et l'échange avec l'extérieur. En effet l’absence d'échange régulier avec l'entourage familial ou amical peut amener la personne âgée à se replier sur elle‐même. Nos équipes présentes à leurs côtés, travaillent au quotidien cette stimulation. Nous allons accompagner nos résidents dans cette nouvelle forme de  communication en sensibilisant tout d'abord les professionnels. Mais contrairement aux idées reçues, la personne âgée, pourvu qu'elle n'ait pas à s'encombrer de la technique, est très curieuse des nouvelles technologies » conclut M. Barbier.


Publié le Mercredi 23 Septembre 2015 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1315 fois