Sommaire
Senior Actu

Métaux précieux : cinq conseils pour épargner (sans trop de risque)

Près d’un mois après le Brexit, le cours de l’or se stabilise autour de 1.200 euros l’once, un niveau inégalé depuis plus de trois ans. L’argent-métal conserve également un potentiel énorme et fait office de valeur refuge très liquide. Le cours des métaux précieux bondit, mais comment investir ? Quelles sont les bonnes pratiques en la matière ? Comment commencer à épargner dans les métaux précieux ? Bonnes résolutions de rentrée, les conseils avisés en plus !


Jean-François Faure, PDG du site Internet Aucoffre.com et auteur de « L’or, un placement qui (r)assure » vous propose de suivre cinq conseils tous simples pour mieux comprendre ce choix d’épargne et surtout, orienter les plus novices d’entre-nous.
 
Si l’or a toujours été une valeur refuge, c’est grâce à son caractère physique. Une once d’or restera toujours une once d’or quoiqu’il arrive et quel que soit son cours papier ! Inutile de spéculer dessus, mieux vaut épargner dans les métaux précieux sur un temps plus long et l’utiliser en cas de besoin.
 
1) Commencer par acheter de l’or ou de l’argent-métal
L’or et l’argent-métal sont les métaux précieux les plus accessibles et dans lesquels il est facile d’investir de petites sommes d’argent. Par ailleurs, ces deux produits peuvent se revendre très aisément et s’avèrent donc très liquides.
 
2) Préférer l’or physique sous forme de pièces
Objets de collection et supports d’épargne, les pièces en or se revendent facilement et, point très important, ne sont pas taxées comme les lingots. De plus, elles offrent l’avantage d’avoir un effet de levier très fort (elles augmentent plus que le reste des produits) par temps de crise.
 
3) Epargner de manière progressive et régulière dans les métaux précieux
Pas besoin d’être très riche pour commencer à épargner ! En effet, investir dans des pièces d’or ou d’argent-métal peut débuter à partir de 45 euros pour un gramme de métal jaune et à partir de 24 euros pour l’argent-métal. Dans ce contexte, ce genre d’investissement peut être réalisé de manière régulière et progressive pour se constituer une épargne de précaution… Pratiquement sans s’en rendre-compte.
 
4) Les métaux précieux, assurance-incendie du reste de l’épargne
On ne met jamais tous ses œufs dans le même panier. Ce vieil adage vaut également pour les investissements dans les métaux précieux. De fait, il vaut mieux diversifier son épargne et les placements dans les métaux précieux doivent se concevoir de la même manière. Plus concrètement, en cas de crise importante (système bancaire, immobilier…), cette épargne prend alors toute sa valeur. Et devient un véritable actif anti-crise.
 
5) Enfin, « last but not least » comme dirait nos voisins britanniques, dernier point mais non des moindres, il convient d’aborder l’investissement dans les métaux précieux comme une épargne de long terme et non comme un outil de spéculation à court terme ! Bref, on n’achète pas des pièces d’or cette semaine, en s’imaginant qu’elles vont prendre 50% de leur valeur le mois suivant… 


Publié le Mardi 2 Août 2016 dans la rubrique Finances | Lu 2508 fois