Sommaire
Senior Actu

Ménophytea Sommeil : nouvelle formule pour femmes ménopausées...

Pour répondre au mieux aux besoins des femmes en période de ménopause, le laboratoire Phythea a revisité la formule de son complément alimentaire Ménophytea Sommeil qui allie désormais la mélatonine à la mélisse et à la vitamine B6. Des ingrédients qui ont été spécifiquement choisis pour les femmes ménopausées sujettes aux troubles du sommeil. Explications.


Ménophytea Sommeil : nouvelle formule pour femmes ménopausées...
À la ménopause, les femmes sont sujettes à de nombreux changements qui viennent perturber leur rythme de vie en raison d’un important bouleversement hormonal. Parmi ces changements… Les troubles du sommeil. Ainsi, selon une étude menée au début des années 2000, pratiquement la moitié (45,4 %) des femmes péri-ménopausées et 47,6% des femmes ménopausées sont touchées par les troubles du sommeil.
 
De fait, l’important bouleversement hormonal généré lors de la ménopause, entraîne des difficultés d’endormissement, des nuits agitées, des réveils prématurés et in fine, des journées difficiles à cause de la fatigue accumulée ! À l’origine de ces manifestations, une baisse du taux d’oestrogènes. Or, ce sont ces hormones qui assurent une baisse optimale de la température interne du corps pendant la nuit, indispensable pour réguler le rythme circadien.
 
Alors que la diminution du taux d’oestrogènes se répercute sur la qualité du sommeil, la chute de la progestérone peut aussi dérégler le sommeil. À cela, s’ajoutent les désagréments climatériques telles que les suées nocturnes qui pour certaines, réveillées en nage, nécessitent de se changer en pleine nuit. Les perturbations de l’humeur et le stress viennent aussi altérer le sommeil. Tout ceci peut peut avoir des répercussions aussi bien physiques que morales aboutissant parfois à un épuisement nerveux (fatigue, mauvaise humeur, anxiété, instabilité…).
 
C’est la raison pour laquelle Phythea a revisité la formule de son complément alimentaire Ménophytea Sommeil qui allie désormais la mélatonine à la mélisse et à la vitamine B6. Rappelons que la mélatonine est une hormone naturelle sécrétée par la glande pinéale. Elle est couramment appelée « hormone du sommeil » car c’est un régulateur biologique du sommeil.
 
La mélatonine participe au contrôle des cycles circadiens. Sa sécrétion augmente peu après la tombée de la nuit (la lumière du jour inhibe sa biosynthèse) et est à son maximum entre 2 et 4 heures du matin pour diminuer durant la seconde moitié de la nuit…. Le taux de mélatonine diminue avec l’âge. Aussi, après 50 ans, il est souvent deux fois moins élevé qu’à l’adolescence. 


Publié le Jeudi 17 Septembre 2015 dans la rubrique Bien-être | Lu 1331 fois