Sommaire
Senior Actu

Ménophytéa Intimité : toute une gamme pour les femmes de 45 ans et plus

Le laboratoire Ménophytéa, spécialiste de la ménopause vient de présenter Ménophytéa Intimité, toute une gamme de produits destinée aux femmes de 45 ans et plus. Sexualité, gènes urinaires ou programme complet contre la sécheresse intime.


Ménophytéa Intimité
De moins en moins tabou, voire ouvertement revendiqué dans toutes ses nuances (et pas seulement de gris !), le désir féminin est enfin accepté. D'ailleurs, les femmes sont 87% à la ménopause à reconnaître qu'une vie sexuelle satisfaisante a un impact sur leur bien-être. Vers 45 ans, les changements physiologiques (la baisse des oestrogènes perturbant, entre autres, le processus d'humidification et d'hydratation des zones intimes) associés à des facteurs psychologiques peuvent entraîner des douleurs pendant les rapports sexuels et/ou un regard plus sévère de la femme sur son propre corps. Ce contexte rend les moments d'intimité plus espacés voire redoutés...
 
Le premier produit de cette gamme est Ménophytea Désir. Il s’agit d’une formule complète qui associe des ingrédients d’origine végétale, tels que le gingembre et le guarana, à la maca connue pour ses propriétés liées aux tonus sexuel, ainsi qu’à la vitamine B6 qui contribue à réguler l’activité hormonale.
 
Qui n'a pas serré les dents, contracté ses muscles en urinant, ne peut comprendre les désagréments des gênes urinaires. En effet, pour certaines femmes le simple fait d'uriner, et notamment en période de ménopause, peut se révéler très désagréable. À la ménopause, le déséquilibre hormonal (baisse des oestrogènes) qui influence dans sa globalité le métabolisme corporel de la femme touche en particulier l'appareil génital : amincissement de la muqueuse de la vessie responsable de l’écoulement involontaire de petites quantités d'urine et/ou d'envies pressantes plus fréquentes ; augmentation du pH qui facilite l'adhérence bactérienne ; modification de la flore vaginale avec diminution de 50% des bacilles protecteurs de Döderlein (bactérie saprophyte dont la présence est signe de bonne santé) ouvrant ainsi la porte à des infections opportunistes ; et enfin, atrophie des petites et grandes lèvres entraînant un inconfort vaginal.
 
Bref, système immunitaire fragilisé, protection diminuée, etc. sont autant de facteurs responsables des gênes urinaires qui ne sont pas sans conséquence directe sur le bien-être de la femme puisque 72% d'entre elles rapportent une influence négative sur leur vie personnelle et 64 % sur leurs vies sentimentale et sexuelle. Il est donc primordial d'agir ! Dans ce contexte, le deuxième produit de cette gamme, Ménophytea Confort Urinaire, associe deux extraits végétaux (cranberry et huile de pépins de courge qui maintient le bon fonctionnement des voies urinaires) à des vitamines et minéraux (vitamine B6, zinc et sélénium).
 
Elle s'installe sans prévenir, dérange dans de nombreuses situations, que ce soit en marchant ou en faisant du sport... Une fois-là, il est impossible de l'oublier et elle perturbe le quotidien ! D'origine infectieuse, pathologique, iatrogène non hormonale, liée à une hygiène intime non adaptée ou encore hormonale, la sécheresse vaginale peut concerner la femme à tous les âges. Cependant, l’hypoestrogénie qui caractérise la ménopause peut entraîner une atrophie vulvovaginale dont l'une des manifestations est la sécheresse vaginale. C'est la raison pour laquelle Ménophytea offre aux femmes ménopausées un programme complet (crème de soin pour une action à court-terme et complément alimentaire pour une action à long-terme. 


Publié le Mardi 4 Novembre 2014 dans la rubrique Bien-être | Lu 935 fois