Sommaire
Senior Actu

Ménopause : pourquoi la peau change ?

Le laboratoire Phytéa, qui propose Ménophytéa Anti-âge, un complément alimentaire entièrement naturel visant à réduire les effets de la ménopause sur la peau fait le point sur la perte de fermeté et la sécheresse cutanée en posant trois questions au docteur Joëlle Sebaoun, dermatologue à Paris.


À la ménopause, la structure de la peau devient plus mince et plus fragile.

De plus, l’activité cellulaire se ralentit, impactant alors le processus de régénération cutanée. Conséquences : l’hydratation se fait moins bien, les fibres de soutien se relâchent.

La période de la ménopause est propice aux changements. Dérèglements et variations hormonales entraînent des modifications au niveau de l’organisme, qui peuvent transparaître sur la peau et tout particulièrement sur le visage.

« Depuis que je suis ménopausée, ma peau n’est plus la même. Elle manque de fermeté, et surtout, elle est devenue inconfortable. Elle tiraille, a tendance à se dessécher et devient facilement réactive. Je ne sais plus quoi faire » regrette Ariane, 53 ans.

Paroles d’expert avec le docteur Joëlle Sebaoun, dermatologue à Paris dans le 16ème arrondissement

Pourquoi à la ménopause, la peau change ?

Vers l’âge de 50 ans, la fonction endocrine de l’ovaire s’altère et les sécrétions ovariennes diminuent. Ce vieillissement hormonal, dû à l’épuisement du capital folliculaire, vient alors amplifier le phénomène de vieillissement cutané.

Comment cela se caractérise ?

L’épiderme s’amincit, favorisant ainsi l’apparition de rides et de ridules. Parallèlement, la sécrétion de sébum diminue, donnant lieu à une modification du film hydrolipidique. La peau est alors moins bien hydratée et plus sensible aux agressions extérieures. Au niveau du derme, la quantité de collagène, d’élastine et de glycosaminoglycanes s’amenuise. Les fibres de soutien se désorganisent et deviennent moins résistantes, d’où une perte de densité et d’élasticité. Conséquences : la texture de la peau change, elle devient rugueuse, moins lumineuse et moins élastique. L’ovale du visage se relâche.

Quelles sont les solutions naturelles et faciles pour que la peau gagne en confort ?

En traitement local, il faut apporter de l’hydratation à la peau grâce à des émollients :

Pour le corps, crème et lait corporels enrichis en urée, en acide hyaluronique…

Pour le visage, sérum et crème (hydratants associés à des actifs anti-vieillissement comme les AHA, Rétinaldéhyde ou vitamine C).
En soin global, les compléments alimentaires à base d’acide gras essentiels et de vitamines nourrissent la peau de l’intérieur et aident à renforcer les fibres du derme.

Une hygiène de vie globale peut permettre à la peau de conserver son capital beauté. Par exemple, pratiquer une
activité physique régulière permet d’oxygéner les cellules et de maintenir la tonicité des tissus. En dormant, les cellules de la peau se régénèrent. Un bon sommeil favorise donc une peau éclatante. Sans oublier une alimentation saine pour maintenir une peau pleine de vitalité et ainsi lutter contre le vieillissement cutané. A titre d’exemple, une alimentation riche en sucre peut favoriser des petits problèmes de peau (boutons, points noirs…)


Publié le Lundi 12 Décembre 2011 dans la rubrique Bien-être | Lu 5015 fois