Sommaire
Senior Actu

Médecines douces et ménopause, ostéoporose et jambes lourdes…

Alors qu’aura lieu du 6 au 10 février 2014 le salon Bien-être, médecine douce et thalasso à Paris Porte de Versailles, revenons plus en détails sur les différentes médecines douces (homéopathie, phytothérapie, cure thermale, etc.) que vous pourrez y découvrir pendant ces cinq journées dédiées aux soins de soi…


Phytothérapie, homéopathie, acupuncture... les médecines douces se sont installées dans la vie des Français.
 
Sans pour autant rejeter la médecine classique (surtout pas !), de plus en plus de personnes se soignent autrement.
 
Il apparaît que plus du quart (27%) des patients fait confiance à l'homéopathie et 24% aux techniques manuelles. L'engouement pour les plantes bat également son plein, avec 64% de consommateurs*.
 
Troubles du cycle, règles douloureuses, ménopause, bouffées de chaleur, jambes lourdes...face aux maux féminins les médecines douces apportent des réponses. Elles apparaissent pour certains comme des thérapies  permettant de traiter en douceur leurs troubles, tout en évitant les effets secondaires des médicaments.
 
Dans cet esprit, le Salon Bien-être, Médecine douce & Thalasso invite les visiteurs à découvrir ces différentes disciplines et leurs effets au travers des différents exposants et à l’occasion de conférences et ateliers qui ponctueront les cinq jours du Salon.
 
Ménopause et ostéoporose : des solutions avec les médecines douces

Il existe des solutions pour atténuer les symptômes de la ménopause. Il ne s'agit pas seulement de compléments alimentaires mais aussi de règles de vie simples. La ménopause n'est pas une maladie, mais la conséquence naturelle de changements physiologiques et s'accompagne souvent de symptômes gênants comme des bouffées de chaleur.
 
Quelques solutions proposées par les médecines douces :

Vitamines et minéraux. Le minéral vedette est le calcium, accompagné de phosphore qui aide également à son absorption. Ces artisans du système osseux sont indispensables pour lutter contre l'ostéoporose. L'association Zinc-Cuivre est indiquée pour les troubles fonctionnels de la ménopause et semble également être efficace contre la déminéralisation osseuse. Les anti-oxydants : zinc, bêtacarotène, vitamine E et sélénium renforcent la peau, les ongles et les cheveux. En effet, chez les femmes ménopausées, la peau peut parfois perdre de son élasticité et de son hydratation. Ces compléments aident à lutter contre le vieillissement.
 
Enfin, les oméga 3 sont conseillés pour la prévention des maladies cardiovasculaires, auxquelles les femmes sont plus exposées après la ménopause. Des études réalisées au Québec démontreraient que les Omega3 pourraient combattre les troubles de l’humeur, voir la dépression symptômes de l’entrée en ménopause. Il semblerait d’après certaines études, qu’ils diminueraient la fréquence des bouffées de chaleur.
 
L'homéopathie peut apporter des solutions, mais il convient de consulter un homéopathe qui saura adapter précisément le traitement à la personnalité et à l’ historique médical de la personne.
 
Phytothérapie. Les huiles essentielles de menthe poivrée et de cyprès contre les bouffées de chaleur, et plus généralement l'huile essentielle de niaouli, de sauge et d'anis vert. La vigne rouge, le mélilot, le marronnier d'Inde ou encore les feuilles Gingko sont traditionnellement utilisés dans les troubles circulatoires. Ceux-ci ne sont pas réservés à la ménopause et peuvent être employés dès l'âge adulte pour des troubles légers. La prévention des troubles de la ménopause passe également par une hygiène de vie basée sur une alimentation équilibrée et variée et une activité physique régulière .
 
Jambes lourdes et médecines douces

On ne guérit pas de l'insuffisance veineuse. Il est donc important de retarder son évolution et d'éviter ses complications. Outre les traitements classiques, la palette des médecines douces pouvant être utilisées en prévention est vaste.
 
Phytothérapie. Certaines plantes ont des propriétés dites veinotoniques. Elles stimulent les muscles de la paroi des vaisseaux et augmentent ainsi le tonus veineux. C'est le cas du Fragon (ou petit houx), indiqué contre la sensation de jambes lourdes. D'autres plantes ont une action protectrice grâce aux molécules antioxydantes qu'elles contiennent. Ces substances renforcent la résistance des membranes et agissent localement comme anti-inflammatoire. Entre autres, les feuilles de la vigne rouge et les cônes de cyprès sont riches en antioxydants veinoprotecteurs
 
L’homéopathie est réservée uniquement aux symptômes mineurs. Les médicaments proposés varient selon les troubles ressentis : fourmillements, sensation de pesanteur, de chaleur ou présence de varicosités. Hamamélis et marron d'Inde pour décongestionner, Arnica et Calcarea en cas de douleurs, Vipera comme antiinflammatoire léger et Zincum Metal contre les impatiences (fourmillements)
 
La thalassothérapie. Par l’action de l'eau le long des parois des jambes, les soins de thalassothérapie sont particulièrement adaptés aux troubles circulatoires des membres inférieurs. Associés à une alimentation équilibrée et une activité sportive douce, ils ont une action sur la dynamique veineuse, l'amélioration de la tonicité des capillaires et des parois veineuses, tout en réduisant douleurs et les oedèmes.
 
La cure thermale a pour effet d'atténuer les douleurs et de stimuler la circulation des jambes. Une efficacité attribuée aux mouvements physiques du patient dans les bains, mais aussi aux spécificités minérales de l'eau. Chaque source possède ses propres caractéristiques minérales et chimiques. Dans le cas de la phlébo-angiologie, il existe des indications spécifiques avec les eaux sulfatées qui agissent particulièrement sur les veines. Quant au sel présent dans les eaux chlorurées sodiques, il favorise le dégonflement des jambes.
 
Salon Bien-être, Médecine douce et Thalasso
Du jeudi 6 au lundi 10 février 2014
10h30 à 19h
Paris-Porte de Versailles Hall 2.2
www.salon-bienetre.com
 
*sondage IFOP/Médecine douce & Thalasso (2000)
 


Publié le Lundi 3 Février 2014 dans la rubrique Bien-être | Lu 1922 fois