Sommaire
Senior Actu

Mazda : encore présent à Milan lors de la Semaine du Design

Véritable évènement mondial, le Salon del Mobile de Milan attire dans son sillage les meilleurs designers du monde. Et nombreux sont les constructeurs automobiles à avoir compris l’importance d’être présent lors de cette manifestation planétaire. Mazda fait partie de ceux qui apportent une contribution réellement valorisante.


Le vélo présenté aux cotés du nouveau cabriolet Mazda
Comme c’est désormais la règle pour la plupart des grands évènements artistiques ou culturels, Milan propose à côté de l’espace officiel du Rho, une  manifestation « off ». D’un côté 530.000 m2 de surface d’exposition structurée avec ses  2.500 exposants, de l’autre les quartiers de la Brera et de Navigli et la via Tortona avec ses friches industrielles.
 
Dans ce quartier où, au hasard des cours et de hangars abandonnés, s’étaient installés quelques carrossiers et marchands de pneumatiques, le monde du design se réapproprie les espaces disponibles pour des expositions éphémères. Durant cette semaine du design, chaque bâtiment de la via Tortona est occupé par des concepteurs de luminaires et de mobiliers. Une rue, rendue piétonne de fait en raison d’une foule de visiteurs venus du monde entier. 

Table basse selon Peter Burtwhistle
Sans doute pour se démarquer, Mazda a choisi cette année le quartier élégant de la Brera pour présenter trois objets créés par les designers maison, ainsi que deux pièces contemporaines nées de l’histoire de l’artisanat japonais.
 
Le Mazda Contempory Space fait désormais partie du passé. Ikuo Maeda, le patron du design de Mazda accompagné de Derek Jenkins et Peter Burtwhistle ses adjoints, présentait de nouvelles créations inspirées par l’esprit de perfection des artisans japonais. Après la chaise longue exposée il y a deux ans, Ikuo Maeda, nous dévoilait un sofa, une table basse ainsi qu’un vélo de course.
 
Trois objets élaborés par les bureaux de design japonais, européen et californien du constructeur japonais en concertation avec Setsu et Shinobu Ito des créateurs basés à Milan. Trois éléments de style mis en scène avec la nouvelle MX5 et le nouveau coupé CX3. Mais surtout, la démarche des créateurs de Mazda était mise en valeur par l’exposition de deux objets d’arts réalisés par des trésors vivants utilisant des méthodes de travail séculaires. 

La banquette dessinée par le bureau de style Mazda
Deux pièces magnifiques faisant appel à l’art de la laque pour l’un, et à l’art du feu et de la forge pour l’autre. Des méthodes de travail appliquées à la conception du cadre du vélo entièrement réalisé à la main. Un cadre au profilage parfait, totalement dans l’esprit du mouvement insufflé par le design Kodo. On remarquait également le rouge Mazda au laquage à couper le souffle, hommage au travail de laque de la boîte présentée en parallèle.
 
Quant au canapé et à la table basse plus conventionnels, ils sont dans la ligne de la chaise présentée en 2013 dans l’espace Mazda de la via Tortona. Une fois de plus, Mazda a su apporter sa vision du design en prenant le risque de sortir de la présentation de véhicule. Cette année encore, Jaguar, Ford, Mini ou BMW étaient présents à Milan mais n’ont pas su sortir du schéma automobile et aborder autre chose que de très traditionnels concepts cars.
 
Si ces essais vers des disciplines autres que l’automobile semblent se multiplier aujourd’hui, il ne faut pas oublier que le premier designer généraliste fut Raymond Loewy, qui dessina les Studebaker mais également des locomotives ou le graphisme des paquets de Lucky Strike. Et l’on se prend à rêver d’une automobile qu’aurait pu créer Dieter Rams dont les travaux pour Braun sont aujourd’hui dans tous les musées. Et qui se souvient encore que Harley Earl qui, outre les plus belles voitures de la G.M., créa également le célèbre stylo Waterman CF.

Joël Chassaing-Cuvillier

Visitez le site Internet de photos de J. Chassaing-Cuvillier

Mazda : encore présent à Milan lors de la Semaine du Design

Le laque est un art que maitrise particulièrement les artisans japonais. Cette boite de Shiraito en laque bleue intègre des éclats de coquille d’œuf


Publié le Mardi 9 Juin 2015 dans la rubrique Consommation | Lu 886 fois