Sommaire
Senior Actu

MariCare : quand les sols intelligents entrent en maisons de retraite

Cet entretien avec Palle Stevn, directeur des opérations chez MariCare, entreprise finlandaise fabriquant des « sols intelligents » met en lumière les systèmes Smart Floor : une technologie de soins de santé en plein essor qui offre une assistance intéressante aux maisons de retraite.


MariCare : quand les sols intelligents entrent en maisons de retraite
L’utilisation de technologies de détection dans les soins gériatriques voit sa reconnaissance s’accroître d’année en année. Plus efficaces et plus accessibles, ces solutions assistent le personnel et lui permettent d’apporter un niveau de soin accru et de renforcer la sécurité des résidents.
 
Rappelons que MariCare est un fabricant de « Smart Floors » (« sols intelligents »). Son système, conçu en collaboration avec des infirmières, fonctionne grâce à une série de capteurs qui enregistrent la manière dont les patients et résidents se déplacent au quotidien. Les capteurs intègrent plusieurs fonctions allant de la détection des chutes à celle des moments où ils se lèvent pour aller aux toilettes. Toutes ces informations sont ensuite transférées aux ordinateurs ou appareils mobiles des infirmières, ce qui leur permet d’assurer un suivi des patients et d’être en mesure d’agir si nécessaire à tout moment. Ce n’est pas tout, il met aussi en évidence des modèles de comportement pouvant leur servir de base afin de prévenir et éviter de futures blessures.
 
« Toutes les deux semaines environ, un client m’appelle pour me dire : "aujourd’hui, le Smart Floor a sauvé une vie", un message on ne peut plus encourageant », remarque Palle Stevn. « Une infirmière m’a contacté pour me raconter qu’une femme âgée, qui était plutôt en forme, est tombée et s’est cognée la tête contre l’arête d’un meuble. Elle n’a pas pu donner l’alarme puisqu’elle s’était évanouie sur le coup et commençait à perdre beaucoup de sang. Bien sûr, c’était une situation critique. »
 
« Heureusement, le Smart Floor a détecté la chute et lancé l’alarme instantanément ; les infirmières sont arrivées rapidement sur place. (…) Cela leur a permis d’appeler une ambulance afin de l’emmener à l’hôpital, arrêter l’hémorragie et de lui sauver la vie. »
 
Mais les bénéfices du système vont au-delà de la détection des chutes. Grâce à l’analyse comportementale des résidents, les médecins et les infirmières (les professionnels du « care » comme on les appelle de nos jours) peuvent avoir une meilleure appréhension des différents problèmes.
 
« Un autre exemple dont j’aimerais vous parler vient de France, où le sol intelligent Elsi a été installé dans douze appartements dans un établissement de santé entièrement neuf (…) Une chambre en particulier a attiré mon attention : elle était occupée par une dame âgée qui se rendait aux toilettes deux ou trois fois par heure. (…) Après avoir réalisé une analyse d’urine, il s’est avéré qu’elle était atteinte d’une infection urinaire sévère qui, si elle était passée inaperçue, aurait pu causer son décès ou l’aurait au moins contraint à un long séjour à l’hôpital »
 
« Vous ne pouvez pas avoir des yeux rivés sur chaque appartement 24h/24 et 7j/7 ; et l’immense majorité des résidents ne souhaitent pas avoir de caméras dans leur chambre. Dans ce contexte, l’analyse comportementale est vitale. Nos Smart Floors enregistrent et stockent les données des trois derniers mois, ce qui aide les infirmières à en savoir plus sur leurs patients et résidents et à adapter leurs stratégies de soin en conséquence » conclut Palle Stevn.


Publié le Lundi 14 Décembre 2015 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1219 fois