Santé

Maladie d'Alzheimer : l'urgence d'une vraie politique de santé publique pour France Alzheimer


A l'occasion du comité de suivi du plan Alzheimer 2008-2012 (qui s’est tenu le 21 septembre dernier), l’association France Alzheimer a dressé un bilan de ce plan et a rappelé aux pouvoirs publics leurs engagements et les attentes des familles à travers la remise officielle d'un Livre blanc. Détails.


Une source de satisfaction : la formation des aidants
La mise en place d'une formation des aidants a permis à plus de 10.000 d'entre eux d'acquérir les outils essentiels à l'accompagnement d'un proche malade.

Depuis 2009, la quasi-totalité de ces formations (plus de 850 sessions gratuites et réparties sur l'ensemble du territoire) ont été réalisées par France Alzheimer qui confirme que ses objectifs pour 2012 seront atteints.

« C'est une action plébiscitée par les familles qui doit être poursuivie car de nombreux aidants sont encore très démunis et ont besoin d'un soutien face à la maladie » souligne Marie-Odile Desana, présidente de France Alzheimer.

Un retard entre objectifs et réalisation
A quelques mois de l'échéance du plan, l'association continue d'alerter sur le décalage entre les objectifs initiaux en termes de création de places et de structures d'accompagnement et de répit et leur réalisation effective sur le terrain.

En effet, sur les 11.000 places d'accueil de jour prévues sur la durée du plan, seules 4.000 ont été créées au 31 décembre 2011. Un écart encore plus flagrant pour les places d'hébergement temporaire : sur les 5.600 prévues, seules 800 ont vu le jour. Il en est de même pour les équipes spécialisées Alzheimer qui interviennent à domicile, 500 d'entre elles devaient être mises en place, alors que 167 sont opérationnelles.

Des retards notamment liés à la sous-utilisation du budget initialement alloué : sur 1,6 milliard budgété pour ce plan, seuls 370 millions d'euros ont été réellement dépensés au 31 décembre 2011.

Remise officielle d'un Livre blanc aux ministres de tutelle
A l'occasion du comité de suivi, France Alzheimer, a officiellement remis son Livre blanc Maladie d'Alzheimer et maladies apparentées : l'urgence d'une vraie politique de santé publique aux trois ministres présentes : Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie.

Plus précisément, ce Livre blanc réunit les dix propositions de France Alzheimer pour améliorer la vie quotidienne des personnes malades et de leurs proches, une centaine de témoignages de familles et les engagements pris par le candidat François Hollande lors de la campagne présidentielle.

Vers une concrétisation des engagements pris ?
Pour Marie-Odile Desana, présidente de l’association France Alzheimer : « Le troisième plan Alzheimer a été trop court pour mettre en place l'ensemble des mesures destinées à améliorer la qualité de vie des familles et faire face à leurs besoins immenses et immédiats, mais également trop court pour pérenniser financièrement ces mesures. La nécessité d'un quatrième plan n'est donc plus à démontrer. Les premières discussions qui se sont engagées avec la nouvelle équipe gouvernementale ont témoigné d'un réel intérêt pour les personnes malades et leurs proches et d'une volonté d'agir. Pour autant, l'association garde la plus grande prudence et s'assurera que les engagements pris soient suivis d'actes ».
Lu 1029 fois
Publié le Mardi 25 Septembre 2012




Réagir à cet article ▼