Sommaire
Senior Actu

Maisons de retraite : les animaux font d'excellents auxiliaires de vie

La maison de retraite Louise Thérèse d’Ecully (69), la résidence Sainte Agnès de Boulogne Billancourt (92) et le nouveau foyer Les Mousselines de Tarare (69) ont choisi Farmili pour partager avec leurs résidents les bienfaits du contact avec les petits animaux de la ferme. Face au succès de ces opérations pilotes, la start-up lyonnaise envisage de nouvelles installations similaires dès la rentrée de septembre.


Maisons de retraite : les animaux font d'excellents auxiliaires de vie
On connait bien l’arthérapie qui consiste à favoriser les guérisons par le biais de la pratique d’un art (peinture, sculpture, dessin, photographie, etc.). On sait également que s’occuper de son jardin permet de rester en forme et favorise même les liens sociaux. En revanche, on le sait peut, mais le contact avec les animaux est également une véritable source de bien-être…
 
De fait, le contact avec les « petites bêtes » peut avoir des effets thérapeutiques pour des personnes souffrant de handicaps ou de difficultés sociales. Dans un établissement d’accueil spécialisé comme une maison de retraite ou un foyer, ces petits compagnons prennent très vite un rôle important auprès des résidents. Observer les interactions qui s’y créent spontanément entre les animaux et les humains vaut tous les argumentaires.
 
Le foyer Les Mousselines a jeté son dévolu sur 2 poules soies. Pour la déco ! La résidence Ste Agnès a choisi deux lapins réputés pour leur pelage… Pour la tendresse ! La maison de retraite Louise Thérèse a choisi d’accueillir quatre poules pondeuses… Pour les oeufs !
 
Opération gagnante pour les établissements concernés : les résidents se promènent plus volontiers dans le jardin où ils ont plaisir à venir s’occuper des nouveaux pensionnaires et puiser dans ce contact avec les animaux une nouvelle source de bien-être (occasion de sociabiliser, responsabilisation, tendresse, estime de soi, sentiment d’être utile).
 
Surface nécessaire pour ces installations : minimum 20 m2. Les lapins se contentent d’un clapier bien protégé à l’extérieur, dans un patio accessible aux résidents. Quant aux poules, un petit parc leur a été aménagé dans des espaces peu valorisés. Espérons que cela donnera des idées à tous les établissements qui ont un jardin.
 
Récemment, des élèves de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires (ENSAIA) de Vandoeuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) ont travaillé sur un projet de création d’un parc animalier au sein d’une maison de retraite, l’EHPAD de La Sainte-Famille. L’idée ? Créer un environnement plus agréable et stimulant pour les résidents et leurs visiteurs.

A lire aussi.


Publié le Jeudi 2 Juillet 2015 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1848 fois