Sommaire
Senior Actu

Maison de retraite : une résidence adapte son organisation aux rythmes biologiques de chaque résidant

La résidence du groupe Medica « Les Aurélias », de Pollionay (Rhône), spécialisée dans l’accueil de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, a mis en place depuis quelques mois une nouvelle organisation pour améliorer l’accompagnement et le confort de vie des résidants.


Concrètement, souligne le groupe dans son communiqué, « l’équipe pluridisciplinaire de cette structure essaie de s’adapter désormais aux rythmes de sommeil de chaque résidant ».

Et de préciser : « cette initiative a été déployée à l’issue d’une phase d’étude sur l’évaluation de la qualité du sommeil, les répercussions sur les troubles du comportement, l’étude des chutes et des problèmes cutanés ».

En effet, les résultats de cette étude ont confirmé le bon sommeil des résidants de 23h00 à 4h00. Par ailleurs, la limitation des changes la nuit n’a pas entraîné une hausse des problèmes cutanés. Cette étude au sein de l’établissement a permis de modifier l’accompagnement de nuit afin de respecter le sommeil des résidants, et a entraîné une nouvelle réflexion sur l’aide au sommeil et sur l’accompagnement au réveil.

Le protocole est simple : respect de l’heure du coucher et change de nuit en cas de réveil du résidant. Les soignants effectuent des passages dans les chambres sans réveiller les résidants.

Modification de l’accompagnement la nuit dans un respect du rythme du sommeil
Considérant que la qualité du sommeil est plus importante que les changes systématiques, l’équipe a limité les changes la nuit pour éviter les réveils. Lorsque les soins d’hygiène sont rendus nécessaires la nuit, l’équipe intervient à partir de 4h00 du matin uniquement pour ne pas perturber le bon sommeil des résidants de 23h00 à 4h00 du matin.

De la même manière, l’équipe respecte l’heure du coucher de chacun. « Il fallait trouver un équilibre dans notre organisation », précise le médecin coordonateur qui a animé le projet. « Nous avons modifié notre accompagnement en fonction du rythme de vie des résidants. L’équipe s’est penchée sur un accompagnement individuel qui a été affiné au cas par cas », ajoute-il.

Instauration d’un temps calme et rassurant
L’équipe a décidé d’instaurer un temps calme et rassurant le soir pour les résidants tout en respectant leurs habitudes. L’animatrice a changé son planning pour assurer ce temps calme. De 19h00 à 20h00, chaque soir après le dîner, c’est le rituel de la tisane, du conte, du groupe de parole ou la réalisation de jeux cognitifs. Ces actions répétitives chaque soir constituent un repère dans le temps (l’heure du coucher chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.)

L’objectif de l’animatrice est de créer une situation de bien-être et de confort avec des gestes de douceur, des paroles rassurantes. Ce temps calme ne va pas forcément favoriser le sommeil mais il est apaisant pour certains résidants parfois agités le soir.

Une équipe pluridisciplinaire très investie dans le projet
L’équipe a adapté son organisation au rythme de vie des résidants dans l’objectif de respecter au maximum les habitudes antérieures avant l’entrée en institution spécialisée. L’équipe de nuit a bien évidemment été partie prenante sur le projet de soins individualisé. « Aujourd’hui sur la structure, chacun est conscient qu’il doit s’adapter aux rythmes des résidants, chacun est prêt à poursuivre les efforts dans ce sens pour maintenir une certaine qualité de vie aux résidants » conclut le communiqué du groupe.


Publié le Jeudi 24 Septembre 2009 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 5932 fois