Sommaire
Senior Actu

MBV : des robots et des résidents

Belle expérimentation actuellement en cours dans les résidences-retraite des Mutuelles du Bien Vieillir (MBV) qui accueillent différents robots destinés à tenir compagnie et divertir les résidents. Et les premiers résultats semblent probants. C’est déjà demain.


Depuis des années, les robots ont envahi les usines pour remplacer certaines tâches trop fastidieuses, voire parfois dangereuses pour les hommes… Plus récemment, les Japonais ont développé toute une gamme de robots humanoïdes qui ont pour vocation soit d’aider le personnel des maisons de retraites, soit de tenir compagnie aux résidents. C’est d’ailleurs cette deuxième option qui intéresse les responsables de MBV.
 
Comme le souligne le communiqué MBV : « il est important de préciser que notre projet ne vise pas l’utilisation de robots de service réalisant en autonomie des tâches habituellement effectuées par les collaborateurs de l’établissement. Il s’agit de tester l’utilité et l’intérêt d’intégrer en EHPAD des robots dits sociaux, à savoir capables d’interagir avec les personnes et leur environnement, et qui viennent compléter l’action et les interventions des collaborateurs de l’établissement ou intervenir comme médiateur dans la relation entre le résident et le soignant ».
 
Rappelons que les robots dits « sociaux » sont capables d’interagir directement avec les résidents ou le personnel des établissements et proposer divers services : animer (jeux, activités physiques, chants) ; renseignement (plannings, horaires, orientation dans l’établissement) ; aide à la communication (fonction d’appels de proches, d’aidants, télé-présence) et bien sûr, sécurisation (détections de situations anormales, capteurs de chutes).
 
Aujourd’hui, trois robots disponibles sur le marché semblent suffisamment matures pour être testés, puis éventuellement déployés en maison de retraite (il s’agit là d’une véritable tendance de fond). Leurs petits noms ? Zora, Kompai et Buddy.
 
Zora est un robot, de petite taille de forme humanoïde. Son aspect est un atout pour une adoption rapide par les personnes âgées. Il est fourni avec une programmation riche en activités d’animation et offre la possibilité de paramétrer de nouveaux programmes. Il est commandé à la voix.
 
Kompaï est un robot compagnon de forme semi-humanoïde monté sur roue. D’une hauteur de 1,40m pour 40 kg, il est muni de divers capteurs, caméras, microphones et écran tactile pour interagir et assister les personnes âgées. Il propose des jeux de mémoire, permet de diffuser des informations, photos, vidéos, musiques ou de communiquer avec un interlocuteur à distance. Dans sa version 2, il est muni d’une barre d’appui qui permet à un résident de prendre appui sur le robot et peut être une aide au déplacement.
 
Enfin, Buddy est un robot de petite taille, sur roulettes avec une tablette tactile faisant office de visage et permettant de commander son fonctionnement. Il propose divers jeux, permet de communiquer des informations, diffuser des vidéos, photos, musiques, opérer une surveillance. Il est programmable.
 
Le programme Zora (deux robots dans quatre établissements) a commencé en avril 2016 et devrait se terminer fin 2017. Lors des premières présentations de Zora aux résidents, il a été remarqué de manière assez inattendue que certains ainés se sont adressés directement au robot afin d’engager une conversation. Or, ce sont des personnes qui manifestent généralement une tendance à rester en retrait et nécessitent une importante sollicitation pour initier un dialogue. Par ailleurs, les responsables ont observé de nombreuses réactions de surprise parmi les résidents qui ont une propension à être indifférents à leur environnement, notamment les résidents pris en charge dans le cadre du PASA.
 
Le programme Kompai (un robot dans trois établissements) a commencé en novembre 2016 et devrait se terminer mi 2018. Le robot est utilisé par l’animateur pour annoncer le programme d’activités ou pour diffuser chansons, photos et vidéos. Il est devenu un véritable compagnon des résidents, présent pour les occasions festives. Il est aussi utilisé par le kinésithérapeute comme soutien à la marche ou aide au changement de position (assis-debout).
 
Le programme Buddy n’a quant à lui pas encore commencé, les robots n’ayant pas encore été livrés. Ils sont attendus avant l’été 2017.
 
Il s’agit là d’une expérimentation passionnante qui préfigure sans doute aucun, le futur des résidences pour personnes âgées. Nous n’en sommes qu’aux balbutiements certes, mais les technologies évoluent à la vitesse grand « V ». Affaire à suivre donc…


Publié le Jeudi 27 Avril 2017 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 2118 fois