Sommaire
Senior Actu

Longévité : un peu de lumière naturelle du soleil ne fait pas de mal

De nos jours, on a tendance à diaboliser le soleil et notre exposition aux rayons de Râ. Le fait est qu’il faut se protéger de ses « coups » et surtout éviter de griller des heures sur une plage de la Méditerranée ! Mais comme le montre une récente étude suédoise, un peu de soleil ne fait pas de mal…


Le soleil à moyenne et forte dose est dangereux pour la santé. Notamment dans le développement d’un mélanome cutané malin (cancer de la peau). Surtout pour les peaux claires !
 
Toutefois, une étude suédoise (reprise par le Sunlight Research Forum) menée auprès de 30.000 femmes pendant une période de vingt ans, semble démontrer que le fait d’éviter absolument la lumière du soleil pouvait réduire l’espérance de vie…
 
Plus concrètement, ces scientifiques suédois ont analysé l’influence de la lumière du soleil sur la mortalité toutes causes confondues. Afin de constituer une base de référence pour cette étude, les femmes sondées ont fourni des informations détaillées sur leurs habitudes en matière d’exposition aux rayons de Râ.
 
Suite à cela, les chercheurs ont remarqué que la mortalité toutes causes confondues était inversement proportionnelle à leurs habitudes d’exposition au soleil. En effet, selon cette étude, le taux de décès chez les femmes qui évitaient la lumière du soleil était deux fois plus élevé que celui des femmes qui passaient le plus de temps au soleil.

« Les conseils prodigués par les pays bénéficiant de faibles niveaux d’ensoleillement en matière de protection ou bien même d’évitement de la lumière du soleil peuvent en réalité représenter un risque pour la santé des femmes » déclare dans un récent communiqué, Ad Brand du Sunlight Research Forum (SRF)*.
 
Attention cependant : cette étude concerne un pays où le taux d’ensoleillement est faible d’une manière générale. La Suède n’a rien à voir avec la France ou d’autres pays situés plus au sud, où le soleil brille une bonne partie de l’année, permettant à toute personne s’exposant normalement de recevoir sa dose de rayons de soleil favorisant le développement de la vitamine D.  
 
La vitamine D chez l'homme provient, soit d'une synthèse directe à partir des dérivés du cholestérol dans l'organisme via l'exposition aux UV, soit des apports alimentaires. On estime qu’une exposition de 30 minutes par jour au soleil garantit chez la plupart des personnes une bonne réserve en vitamine D. De l’importance de sortir et marcher régulièrement à l’extérieur et de ne pas rester enfermé chez soi.
 
*Le Sunlight Research Forum (forum de recherche sur la lumière du soleil, SRF) est une organisation à but non lucratif basée aux Pays-Bas. Son objectif est de faire connaître au grand public les résultats des recherches médicales et scientifiques les plus récentes sur les effets d’une exposition modérée de l’être humain aux rayons ultraviolets.


Publié le Mardi 22 Avril 2014 dans la rubrique Santé | Lu 3485 fois