Sommaire
Senior Actu

Londres : une publicité pour une crème anti-âge condamnée pour quelques retouches de trop

La marque de cosmétiques Olay a du retirer l’une de ses publicités concernant une crème anti-âge mettant en scène le mannequin britannique Twiggy (61 ans), car l’office local de régulation de la publicité considérait que la photo du top model avait subi trop de retouches, indique un récent article du quotidien The Guardian.


Ce n’est un secret pour personne. Pratiquement toutes les photos de modes ou présentées dans les campagnes de communication sont retouchées par le biais de logiciels spécialisés. Mais trop, c’est trop.

Cette fois-ci, le « gendarme » britannique de la publicité, The Advertising Standards Authority (ASA), a obligé la marque Olay (groupe Procter&Gamble) à retirer sa campagne concernant une crème antiride contour des yeux*, considérant que la photo du mannequin Twiggy avait été trop retouchée.

Plus concrètement, cette publicité Olay mettait en scène le top model icône des années 60 : la célèbre Twiggy Lawson, qui fut également actrice et chanteuse. L’ASA a considéré que le cliché utilisé dans le cadre de cette campagne de communication avait subi trop de « retouches en post-production » et que cela risquait « de donner une fausse idée sur les effets réels du produit ».

Par ailleurs, le député démocrate Jo Swimson, membre du parlement britannique, a transféré à l’ASA plus de 700 réclamations réunies sur le web dans le cadre d’une campagne contre les retouches « photo » en soulignant que cette publicité était « socialement irresponsable » dans la mesure où elle pouvait donner aux consommateurs « une image négative des effets de l’âge sur leur propre corps ». Toutefois, l’ASA n’a pas retenu cette dernière plainte considérant qu’une « touche de glamour dans une publicité » n’avait rien de choquant.

De son côté, la société Olay a admis que l’image du mannequin Twiggy avait subi « quelques retouches mineures » autour des yeux mais que cette pratique était en contradiction avec ses principes internes. La marque s’engage à remplacer cette publicité par une nouvelle campagne qui utilisera une photo non retouchée au niveau des yeux.

Une condamnation qui semble dans l’air du temps. En effet, on constate ces derniers temps que de plus en plus de voix s’élèvent contre ces retouches « photo » qui, en quelques clics, gomment plus sûrement les effets de l’âge que n’importe quel cosmétique...

*Olay Definity eye illuminator


Publié le Lundi 4 Janvier 2010 dans la rubrique Bien-être | Lu 5665 fois