Sommaire
Senior Actu

Link Care Services : quand les nouvelles technologies viennent en aide aux patients dépendants…

Alors que le système de surveillance des patients dépendants, Link Care Services (LCS) équipe son tout premier établissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (Ehpad), revenons sur cette nouvelle technologie innovante et concrète dans le domaine de la sécurité des personnes âgées, à domicile comme en maison de retraite. Explications.


La société LCS, créée en 2006, est spécialisée dans la conception de services basés sur les Technologies de l’Information et de la Communication dédiées à la surveillance et à la sécurité des personnes en perte d’autonomie.

Elle a mis au point avec des professionnels de santé, un système de vidéo assistance basé sur des analyses comportementales intégrées dans un logiciel d’intelligence artificielle. Un service autonome qui permet, sur le lieu de vie du patient, de détecter toute anomalie de comportement, de l’analyser, de prévenir et d’intervenir si nécessaire.

« C’est dans le plus grand respect de l’intimité et sans aucune intrusion, que le dispositif LCS veille sur le patient » précise le communiqué. Quand l’assistance est en marche, toute anomalie comportementale est détectée par des capteurs (images et son), puis transmise au centre serveur des surveillantes, infirmières, ou médecins. Ils peuvent étudier précisément le contenu des informations, si nécessaire, intervenir le plus rapidement possible. Le système procure un véritable accélérateur de prise en charge des incidents révélés. On sait que plus un accident est pris en charge rapidement, plus on limite les séquelles éventuelles.

Ce dispositif LCS a été testé depuis plus de six mois, dans plusieurs familles françaises et dans un centre d’accueil spécialisé. Un soutien manifestement perçu comme salutaire par l’ensemble des aidants à domicile.

Maintenant, LCS équipe son premier EHPAD. Le système est installé dans une vingtaine de chambres et dans une zone commune de la clinique Clinea.

« Nous utiliserons ce dispositif en continu » précise le Docteur Metais, gérontologue, médecin coordinateur national de Clinéa. « Nous avons eu une patiente Alzheimer qui a démonté un jour l’ensemble du matériel d’aération pour éviter les incendies. Elle a tout arraché ! Avec le dispositif LCS, on peut décider de surveiller cette zone, et en cas de problème, le soignant alors prévenu va pouvoir intervenir rapidement. Avec ce système, l’alerte est déclenchée seulement en cas de danger ou de problème. De même pour le soignant, plutôt que de faire un tour rapide de toutes les chambres pour vérifier que personne ne soit tombé, c’est le dispositif qui fait lui-même l’analyse, et prévient en cas de besoin. Cela apporte donc une efficacité dans la prise en charge. Le soignant sera plus disponible aux côtés des patients, Car le point clé dans la maladie d’Alzheimer c’est la relation humaine. LCS va cibler les actions et aider le soignant à se centrer sur l’essentiel de sa tâche. Cette technologie apporte aussi un bénéfice considérable au patient qui retrouve des moments « autonomes » tout en étant en permanente sécurité. Un patient Alzheimer est comme un enfant, il ne se rend plus compte de ce qui est normal de faire ou de ne pas faire mais il n’y a rien de pire que de dire à un patient : c’est interdit. Il vaut mieux mettre en place ce dispositif qui alertera les aidants dans les situations dangereuses. LCS, c’est une nouvelle démarche dans l’accompagnement et la prise en charge de la maladie. C’est formidable de constater et d’apprécier l’apport des nouvelles technologies au service de la médecine et des hommes. »

Un premier partenariat avec l’Association de Maintien à Domicile DOMHESTIA* Assistance : soucieuce de répondre au mieux aux attentes des patients et des aidants, depuis plus de vingt ans, cette structure propose aujourd’hui, le soutien LCS, en complément de ses services de maintien à domicile.

« LCS, c’est l’espace de liberté du patient » souligne Mme Monique Carlotti, directrice de DOM-HESTIA. « Il faut comprendre qu’une assistante de vie, si gentille et dévouée qu’elle soit, est vécue comme « étrangère » aux repères du patient. Elles rapportent souvent qu’elles sont considérées comme des envahisseurs de l’espace intime ». « En conjuguant la présence des équipes de DOM-HESTIA et de LCS, nous offrons aux patients et aux familles une surveillance intelligente, discrète, non intrusive qui ne voit pas ni ne regarde mais qui signale les alertes estimées dangereuses ».

*Dom-Hestia Assistance, accompagne les patients et leur famille. Elle compte aujourd’hui 500 familles, soit 400.000 heures de présence, réparties dans l’ouest parisien (Clamart, Malakoff, Issy les Moulineaux, Meudon, Vanves, Boulogne Billancourt, Sceaux, Bagneux et Paris Ouest). Elle participe activement à la recherche pour l’amélioration de la prise en charge de la maladie d’Alzheimer.

Pour en savoir plus : www.linkcareservices.com


Publié le Mercredi 15 Octobre 2008 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 6432 fois