Sommaire
Senior Actu

Les seniors : une cible au potentiel énorme, mais... délaissée

Le Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie, plus connu sous l’acronyme CREDOC vient de publier une étude intitulée « Les seniors, une cible délaissée ». Pourtant des secteurs tels que le logement, les loisirs, l’équipement des foyers ou l’habillement pourraient être développés…


Les seniors : une cible au potentiel énorme, mais... délaissée
Aujourd’hui, plus d’un tiers de la population française a plus de 50 ans. Depuis dix ans, la croissance de la part des seniors dans la population s’est fortement accélérée, avec un rythme annuel de 1,8%, contre 0,3% par an sur les vingt années précédentes. Et ce rythme devrait rester soutenu (1,1% par an) au cours des dix ans à venir.

Pourtant, souligne le CREDOC, « la société française valorise plutôt la jeunesse, pour des raisons culturelles, et s’intéresse relativement peu aux plus âgés. De plus, « l’allongement de l’espérance de vie et l’arrivée à l’âge de la retraite de la première vague du baby-boom (personnes nées entre 1946 et 1964) rendent nécessaire de mieux prendre en compte les modes de vie des seniors ».

Dans ce contexte, la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services a demandé au CRÉDOC une étude sur l’impact du vieillissement de la population sur les biens de consommation. Les objectifs de cette enquête sont d’identifier et de quantifier les marchés de biens de consommation et de services possédant un fort potentiel de croissance chez les seniors, de définir les améliorations qui devraient être apportées à l’offre existante et d’élaborer des propositions de politiques publiques visant à accompagner les entreprises françaises dans la mise en place de stratégies marketing à destination des seniors.

Les résultats de l’étude montrent que : à l’image de ce qui est fait dans d’autres pays, il serait possible de développer sensiblement plus le marché des seniors. Notamment, les secteurs à fort potentiel de développement seraient ceux du logement, des loisirs, de l’équipement des foyers et de l’habillement.

Néanmoins, cette enquête tempère la situation car plus les seniors avancent en âge, au moins ils consomment. Ainsi, selon le CREDOC, la consommation annuelle des ménages chez les personnes de 60 à 69 ans équivaut à 24.865 euros alors que cette dernière descend à 15.252 euros chez les plus de 80 ans. « La perte d'autonomie se traduit par des mobilités très réduites et donc des dépenses de consommation très faibles » analyse le CREDOC. Conséquence, le taux d'épargne des seniors augmente avec l'âge. Il s'établit en moyenne à 1% pour les moins de 50 ans contre 17% pour les seniors.


Publié le Vendredi 28 Mai 2010 dans la rubrique Consommation | Lu 4402 fois