Sommaire
Senior Actu

Les seniors alcooliques boivent plus que les jeunes alcooliques

Selon une récente étude réalisée par l’Université de l’Ohio (Etats-Unis), les seniors dépendants à l’alcool boivent significativement plus que les jeunes qui sont également dépendants de la boisson.


De nombreux reportages télévisuels nous montrent les effets dévastateurs du « binge drinking »* (très forte consommation d’alcool en peu de temps) chez les jeunes et les adolescents. On a donc souvent tendance à croire que seules ces catégories d’individus sont touchées par ce phénomène…

Cette nouvelle étude américaine, présentée le 20 novembre dernier à Atlanta (Géorgie/Etats-Unis) à l’occasion d’un meeting organisé par la Société gérontologique américaine pourrait cependant nous faire voir les choses sous un angle un peu différent.

En effet, ces chercheurs ont travaillé à partir de données collectées entre 2000 et 2001 auprès de 43.000 personnes. En étudiant les résultats de cette grande enquête (la « National epidemiologic survey on alcohol and related conditions »), les spécialistes se sont aperçus que les problèmes d’alcool étant probablement plus forts chez les seniors que chez les jeunes...
Les seniors alcooliques boivent plus que les jeunes alcooliques

Ainsi, les chercheurs de l’Université de l’Ohio ont constaté que les adultes de 60 ans et plus ayant des problèmes d’alcool buvaient en moyenne 40 boissons alcoolisées par semaine contre 25/35 chez les jeunes alcooliques.

De plus, les seniors dépendants à l’alcool auraient plus souvent recours au « binge drinking »* que les jeunes (également dépendants) : 19 épisodes de « binge drinking »* par mois chez les plus de 60 ans contre 13/15 chez les plus jeunes.

Lors de cette étude, deux groupes de buveurs ont particulièrement intéressé les chercheurs : les individus ayant des problèmes d'abus d'alcool et ceux véritablement dépendants à la boisson. Même si les adultes de plus de 60 ans ont moins de risques que d'autres tranches d'âge de se retrouver dans l'une de ces deux catégories, lorsqu’ils ont des problèmes d’alcool, les seniors boivent globalement plus que les jeunes.

Les études américaines montrent pourtant que la consommation d’alcool a généralement tendance à baisser avec l’âge. Cela est vrai d’une manière globale, toutefois, ces données ne concernent pas les seniors alcooliques, qui eux semblent boire toujours plus en vieillissant. Selon les chercheurs, cela pourrait s’expliquer par le fait que ces buveurs de longue date aient développé une forte résistance à l’alcool et qu’ils aient besoin de quantités plus importantes pour combler leur manque.

*Binge drinking : cinq verres ou plus par jour chez les hommes et quatre verres ou plus chez les femmes


Publié le Mercredi 25 Novembre 2009 dans la rubrique Santé | Lu 3678 fois