Sommaire
Senior Actu

Les greffons cartilagineux en dés pour augmenter les volumes du visage

A l’occasion de l’IMCAS 2017, l’un des plus importants congrès mondiaux dédiés la chirurgie et la dermatologie esthétique, revenons sur les grandes avancées scientifiques et les grandes tendances de demain en compagnie des meilleurs experts internationaux. Le point sur les greffons cartilagineux en dés pour augmenter les volumes au niveau du visage avec le Dr. Olivier Gerbault, chirurgien plasticien en France.


La volumétrie du visage connait un essor continu depuis vingt ans : il s’agit de compenser les pertes de volume liées à l’âge. Le produit roi est l’acide hyaluronique, mais il se résorbe spontanément et il doit donc être réinjecté régulièrement. Le coût et les contraintes liées à ces injections répétées poussent certains praticiens à utiliser des produits non résorbables ou semi résorbables. Mais ces derniers ont plus de complications, notamment à type de granulomes qui sont parfois tardifs et peuvent être très invalidants.
 
L’alternative est le lipofilling, c’est-à-dire l’injection de sa propre graisse. Cette technique marche parfaitement mais elle a certains inconvénients : il faut d’abord un minimum de graisse pour pouvoir la prélever. Surtout cette graisse suit les variations pondérales : en cas de perte de poids, le bénéfice de l’opération s’atténue nettement. Les suites des lipofillings sont marquées par des gonflements et des bleus parfois prolongés. Mais l’inconvénient majeur est qu’on ne sait jamais quel pourcentage de la graisse transplantée va survivre, et donc avoir un effet volumateur.
 
Les greffes de cartilage coupé en dés très fins existent depuis le début des années 2000, mais il s’était jusqu’à présent limité aux injections pour le nez ou autour du nez. En effet, le nez est fait d’os et de cartilage et les chirurgiens effectuant des rhinoplasties sont habitués aux prélèvements de cartilage.
 
Ces greffons sont naturels, sans rejet, puisque prélevés chez le patient. Ils ne se résorbent pas du tout, à la différence de la graisse, et persistent donc pour la vie. Ils peuvent ainsi augmenter n’importe quelle zone du visage, sous réserve que l’injection ne soit pas superficielle. Les suites sont marquées par un oedème et des bleus très modérés. En revanche, il s’agit d’une intervention chirurgicale, qui nécessite de passer quelques heures en clinique.
 
Les zones de prélèvement de cartilage sont soit la cloison nasale (cicatrice dans le nez), soit l’oreille (cicatrice derrière l’oreille), soit le cartilage costal (cicatrice dans le pli sous le sein). Les greffons cartilagineux en dés sont donc les seuls produits autologues destinés à augmenter les volumes du visage, qui prennent à 100% et ne se résorbent pas.
 
Cette technique devrait se développer auprès des chirurgiens impliqués dans le rajeunissement facial, et permettre aux patientes d’avoir enfin un rajeunissement volumétrique du visage sans repasser régulièrement par des piqûres.


Publié le Mardi 24 Janvier 2017 dans la rubrique Bien-être | Lu 1168 fois