Sommaire
Senior Actu

Les fleurs de la fraternité : offrir une fleur à une personne âgée souffrant de solitude ou de pauvreté

À l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées organisée sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies, le 1er octobre 2009, les petits frères des Pauvres se mobilisent à travers tout l’hexagone en lançant l’opération « Les fleurs de la fraternité », pour sensibiliser le grand public aux conditions de vie des personnes âgées qui souffrent de solitude et de pauvreté.


Depuis plus de 60 ans, les petits frères des Pauvres s’engagent à renouer inlassablement les liens de solidarité qui se sont rompus ou distendus avec les personnes les plus vulnérables.

La rupture des liens entre les générations et avec ceux qui souffrent d’isolement et de pauvretés est une perte pour tous qui met en danger notre société.

La concrétisation et l’adaptation de ce projet dans le monde d’aujourd’hui animent les 480 permanents et les 7.600 bénévoles oeuvrant chaque jour un peu partout en France.

Le jeudi 1er octobre, plusieurs centaines de bénévoles se retrouveront donc sur les marchés de toutes les grandes capitales régionales (Nantes, Toulouse, Marseille, Lyon, Grenoble, Metz,
Nancy, Lille…) et à Paris pour l’opération « les fleurs de la Fraternité ».

Le principe de cette opération est simple : les petits frères des Pauvres distribueront frères des Pauvres distribueront gratuitement des fleurs à toutes les personnes qui s’engageront à leur tour à les offrir à une personne âgée souffrant de solitude ou de pauvreté et ainsi partager un peu de temps avec elle.

Cette distribution de fleurs sera également l’occasion d’expliquer qui sont les petits frères des Pauvres et de rappeler leurs missions menées tout au long de l’année.

La précarité des personnes âgées de plus en plus criante en France
Durant la deuxième moitié du XXème siècle, l’espérance de vie a augmenté de vingt ans. Autrefois, en France, les centenaires faisaient figure d’exception. Ils étaient 100 en 1900, 3 760 en 1990, plus de 22 000* aujourd’hui et près de 30 000 en 2030, 60 500 en 2050…

Dorénavant l’espérance de vie des Français dépasse les 81 ans; 84,5 ans pour les Françaises et 77,6 ans pour les hommes. En 2050, 16,6 % de la population française aura plus de 75 ans contre 8 % aujourd’hui.

Ce progrès que constitue l’accroissement de la durée de vie ne doit pas cacher que de nombreuses personnes âgées vivent dans des conditions matérielles ou morales très difficiles et qui se dégradent : solitude extrême, précarisation des revenus, non accès effectif aux droits, risques de négligence ou de maltraitance, dénutrition, mal-logement…On évalue à plus d’un million le nombre de personnes âgées qui, dans dix ans, seront en dessous du seuil de pauvreté en France.
(source INSEE 2009)

Les petits frères des Pauvres : plus de 60 ans passés aux côtés des personnes de plus de 50 ans souffrant de solitude, de pauvretés, d’exclusion et de maladies graves.
Depuis l’élan donné par Armand Marquiset, fondateur des petits frères des Pauvres en 1946, l’action menée par les permanents et les bénévoles s’inspire, partout où elle est vécue, de valeurs fondamentales : la valeur unique et irremplaçable de chaque personne humaine, la dignité de tout homme et de toute femme, quels que soient leur origine, leur situation et leur état physique, psychique ou social, la liberté fondamentale de chacun, la fraternité et la fidélité.

Accompagner, c’est réinscrire les personnes mises à l’écart du fait de leur âge, de leur état de santé ou de leurs conditions de vie dans des relations sociales qui les soutiennent, renouer avec la joie de vivre et le plaisir d’être avec les autres. Agir collectivement, c’est s’engager dans cette relation fraternelle bénévolement, dans un esprit de gratuité pour cultiver ensemble la fraternité.

Témoigner, alerter, c’est se souvenir, raconter, favoriser ou relayer la parole des personnes et sensibiliser l’opinion. Ces missions portées par les petits frères des Pauvres participent à concrétiser au quotidien l’utopie de vivre ensemble, dans la société d’aujourd’hui, en fraternité.
Les fleurs de la fraternité : offrir une fleur à une personne âgée souffrant de solitude ou de pauvreté


Publié le Vendredi 18 Septembre 2009 dans la rubrique Société | Lu 3386 fois