Sommaire

Les baby-boomers, leurs parents et les téléphones portables

L’application famil.care, qui vise à protéger nos proches a commandité une étude* visant à identifier de quelle manière il serait possible d’associer autonomie, liberté et sécurité par le biais de la technologie et notamment, grâce au téléphone portable. Voici ci-après, les résultats relatifs aux ainés.


Les baby-boomers, leurs parents et les téléphones portables
Selon ce sondage, 44% des personnes interrogées affirment avoir dans leur entourage au moins une personne âgée, généralement entre 64 et 90ans, dont elles s’occupent de manière régulière. Par ailleurs, 20% de ces grands-parents vivent avec le reste de leur famille, un quart habite avec son conjoint et 39% vivent seuls.
 
Une très large majorité (88%) vit à moins de 40 minutes du reste de leur famille, ce qui entraine une proximité quotidienne ou hebdomadaire forte. D’ailleurs, ces ainés sont visités au moins une fois par semaine par leurs enfants ou petits-enfants dans 81% des cas et sont appelés au téléphone au moins une fois par jour pour 46% d’entre eux. Ce qui est plutôt pas mal.
 
En ce qui concerne leur taux d’équipement, une majorité (61%) des seniors possède un téléphone fixe et les chiffres de 2016 indiquent que 42% sont équipés d’un smartphone (l’arrivée de nouveaux produits plus facile à utiliser démocratise ces appareils chez les plus de 60 ans). D’après leurs enfants, ils sont 40% à avoir bien saisi le fonctionnement de leur téléphone et ne sont que 14% à rencontrer de grosses difficultés d’usage. Bref, globalement, les seniors maitrisent le sujet.
 
Si l’on s’attache aux raisons qui ont poussé la génération des baby-boomers à équiper leurs aînés (leurs parents en l’occurrence), les chiffres sont sans appel : la majorité (88%) indique que cela leur permet de les joindre plus facilement et 89% sont rassurés car ils peuvent être prévenus rapidement en cas d’urgence. En poussant un peu plus loin dans le domaine de la sécurité, 79% des sondés assurent vouloir un système d’alerte simple et rapide à activer en cas de besoin, les deux-tiers aimeraient savoir où se trouvent leurs proches sans avoir à les déranger et 81% pouvoir les contacter même s’ils n’entendent pas la sonnerie de leur téléphone.
 
Il ressort de ce sondage que les enfants (les boomers donc) s’inquiètent fort logiquement pour leurs parents et aimeraient avoir des moyens simples et efficaces de leur laisser plus d’autonomie tout en étant en mesure de réagir en cas d’accident ou de danger (c’est une tendance qui se dégage de la plupart des sondages sur le sujet). D’ailleurs la majorité (81%) des sondés aimerait utiliser les possibilités offertes par les nouvelles technos pour être prévenus en cas de malaise soudain et 82% en cas de chute accidentelle à la maison.
 
*étude conduite par Odoxa en février 2017 sur un échantillon de 508 personnes en France et 2036 personnes en Europe

Publié le Lundi 24 Avril 2017 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1703 fois



Commentez cette information