Sommaire
Senior Actu

Les assassins de l’ombre de Robert Wilson : les apparences sont souvent trompeuses…

Un nouveau polar de l’écrivain anglais vivant au Portugal Robert Wilson vient de paraitre en format poche chez Pocket : Les assassins de l’ombre. Une nouvelle enquête qui va plonger l’inspecteur Javier Falcon dans le monde sans pitié de la politique et du terrorisme. Extrême droite, islamisme et pots-de-vin… Un roman policier efficace, tortueux, riche en rebondissements qui ne vous laissera aucune minute de répit.


Juste au moment où le corps d’un homme est découvert, sauvagement mutilé et défiguré dans une décharge publique, Séville est secouée par une énorme explosion qui détruit une école maternelle et un immeuble d’habitation.

L’existence d’une mosquée au sous-sol confirme les craintes d’un attentat terroriste.

Soumis à la pression grandissante des médias et du monde politique, Javier Falcón découvre pourtant qu’il aurait tort de se fier aux apparences.

Tandis que la panique s’empare de Séville, la terreur publique fait écho à la terreur privée…

Une nouvelle fois, Wilson excelle à rassembler tous les fils de son intrigue pour donner une profondeur à la fois psychologique et réaliste à son roman terrifiant.

Les assassins de l’ombre de Robert Wilson : les apparences sont souvent trompeuses…
Nous retrouvons le juge Calderón, sa femme Inés qui connaîtra un destin tragique, ou encore la belle Consuelo…, tous aux prises avec des tragédies personnelles qui sont à l’unisson de ce drame épouvantable.

Pour ce troisième volet des enquêtes menées par l’inspecteur principal Javier Falcón à Séville, après « Meurtres à Séville » et « Les Damnés de Séville », Wilson s’inspire des récents attentats terroristes ayant eu lieu sur le sol occidental.

Les assassins de l’ombre
Robert Wilson
Format poche chez Pocket

640 pages

Prix : 7.90 euros


Publié le Dimanche 31 Juillet 2011 dans la rubrique Culture | Lu 2525 fois