Sommaire
Senior Actu

Les Trois Glorieuses : Darrieux, Morgan, Presle, un beau documentaire sur France 5 le 26 décembre

La chaine de télévision France 5 diffusera dimanche 26 décembre à 20h35, un très beau documentaire d’Henry-Jean Servat et Pierrick Bequet intitulé Les Trois Glorieuses. Danielle Darrieux, Michèle Morgan et Micheline Presle... Trois noms mythiques du cinéma français, dont les destinées sur grand écran s’entremêlent sans jamais se nouer. Au fil de leurs témoignages et des images d’archives, ce documentaire raconte l’histoire d’une impossible rencontre.


Par Anne-Laure Fournier

Danielle Darrieux est déjà une star lorsque, sur le tournage de Mademoiselle Mozart, en 1935, apparaît à ses côtés une jeune figurante, admirative : elle s’appelle Simone Roussel, nom de scène Michèle Morgan. En 1937, Gribouille la propulse à son tour sur le devant de la scène. Deux ans plus tard, Micheline Presle fait des débuts remarqués dans le film de Pabst, Jeunes Filles en détresse.

Les trois glorieuses sont nées : c'est l'avènement simultané de trois talentueuses comédiennes. Tout au long de leur carrière, leurs trajectoires ne cesseront de se croiser, mais à aucun moment la caméra ne saura les réunir. Une seule et unique photo les montre ensemble, jeunes et insouciantes, à Cannes, au début de la guerre. Une centaine de films plus tard, les trois comédiennes posent ensemble lors d’une séance photo au studio Harcourt.

Dans ce documentaire, Henry-Jean Servat, auteur d'un livre homonyme, a voulu retracer leurs trajectoires artistiques et personnelles, marquées par d’innombrables liens. Le voyage en Amérique, à Hollywood, est leur premier point commun. A des moments différents, toutes les trois y tournent des films décevants, et deux d’entre elles en reviennent avec le même mari… Micheline Presle s’unit en effet au réalisateur William Marshall, premier époux de Michèle Morgan, dont il a déjà eu un fils. De retour en France, les trois actrices entament une nouvelle carrière qui leur vaut succès et récompenses.

« Nous étions, tout en étant presque de la même génération, quand même très différentes, se souvient Michèle Morgan. Danielle avait un côté beaucoup plus comédie, moi un peu plus dramatique, et Micheline pouvait aller d’un genre à un autre. Alors on n’était pas tellement en concurrence. »

Parfois à l’affiche du même film, elles n’ont pourtant pas de scènes communes. Toutes trois ont tourné avec les plus grands : Jean Gabin, Jean Marais et Gérard Philipe. L’arrivée de la Nouvelle Vague marquera une nouvelle étape dans le parcours de ces trois glorieuses, dont l’amitié partagée se renforcera avec le temps.

Dimanche 26 décembre à 20.35 sur France 5


Publié le Vendredi 24 Décembre 2010 dans la rubrique Culture | Lu 2825 fois