Sommaire
Senior Actu

Les Rues de San Francisco et Perry Mason : les saisons 1 sortent en vidéo

Dans le cadre de son Opération Vintage qui a eut lieu cet été, Paramount Home Entertainment a présenté deux fleurons de la série policière, inspiratrices de la plupart des séries actuelles du genre ! Les Rues de San Francisco Saison 1 et Perry Mason saison 1 ! Le meilleur de la Justice et de la Police dans deux séries d’exception ! Nostalgie, nostalgie…


Les Rues de San Francisco Volume 1

Mike Stone (Karl Malden), un lieutenant aux anciennes méthodes, et Steve Keller (Michael Douglas), un jeune inspecteur tout juste promu, font équipe à San Francisco pour démêler les affaires de meurtre les plus mystérieuses.

L’osmose entre ces deux policiers est parfaite, tout comme celle des acteurs.

Un grand rôle de flic pour Karl Malden et un premier rôle pour Michael Douglas, alors débutant, qui laisse entrevoir toute la gravité et la force de son jeu, marchant sur les traces de son illustre partenaire, oscarisé notamment pour son rôle de Mitch dans Un tramway nommé désir aux côtés de Marlon Brando !

Le premier volume d’une série sombre en DVD Paramount Home Entertainment

1/ La force de l’âge, la fougue de la jeunesse
Cette série culte a permis de redéfinir et donner de la profondeur à la dynamique du duo antagoniste dans les séries policières en associant deux personnages que tout semble opposer – les méthodes de travail, l’âge, l’expérience – mais qui se retrouvent dans leur vocation – le respect des règles et des lois –, chacun estimant profondément l’autre. Une formule qui marche et qui aura une longue descendance. En effet, nul doute que la série à succès de TF1, New York District, ou auparavant NYPD Blue se sont inspirées de leur aînée puisqu’elles reposent sur ce même principe.

2/ Michael Douglas : la révélation
Difficile de vivre dans l’ombre de son père, l’illustre Kirk Douglas, et son fils Michael aura hésité de nombreuses années avant d’entamer une véritable carrière d’acteur à l’âge de 28 ans en jouant dans Les Rues de San Francisco. Il impose dès le début de la série la force et l’énergie de son jeu, prouvant que le talent peut être héréditaire. Il est très rapidement nommé pour ce rôle aux Golden Globes en 1975 ou aux Emmy Award en 1974 et en 1975. Il ne quittera d’ailleurs la série qu’après s’être lancé dans une nouvelle aventure, celle de la production, avec Vol au-dessus d’un nid de coucou. Un coup de maître alors qu’il vient juste de passer la trentaine.

3/ Quinn Martin : un producteur à succès
Cette série porte la marque d’une des compagnies de production les plus prolifiques du début des années 70, Quinn Martin Productions, qui lança des séries dont les personnages sont devenus emblématiques à travers les années. Grâce à des idées fortes et des personnages charismatiques, Quinn Martin Productions a su renouveler bien des genres de série, par exemple avec des personnages comme le Dr Richard Kimble dans Le Fugitif, Franck Cannon, le détective imposant et gourmet de la série éponyme, ou le plus célèbre d’entre eux, celui qui catalysait la peur de beaucoup, David Vincent, le célèbre chasseur d’extraterrestres dans Les
Envahisseurs !

Prix de vente conseillé du volume 1 : 24,99 euros TTC.
Les rues de San Francisco

Perry Mason Volume 1

Perry Mason
Sorti de l’imaginaire d’Erle Stanley Gardner, ancien avocat reconverti en romancier à succès, Perry Mason est un brillant avocat de Los Angeles.

Né durant la grande dépression de 1929, Perry Mason connaît un succès phénoménal dans les années 60 sous les traits de Raymond Burr.

Toujours entouré de sa jolie secrétaire Della Street et de son meilleur ami, le talentueux détective privé Paul Drake, Perry Mason accepte et résout tous les cas qui lui sont confiés, même les plus désespérés.

Retrouvez les aventures de ce défenseur hors pair dans ce premier volume avec Paramount Home

1/ Erle Stanley Gardner et Perry Mason
Erle Stanley Gardner est intimement lié à son personnage. Avocat à Los Angeles, il plaida jusqu’à la parution de son premier roman mettant en scène Perry Mason, L’Affaire des griffes de velours. La série n’aurait jamais eu le succès qu’on lui connaît s’il n’avait pas été présent, fortuitement, lors du casting. Les producteurs de la série ne voulaient pas de Raymond Burr, venu auditionner pour le rôle du procureur Hamilton Burger. Mais le créateur du personnage s’enthousiasma en voyant l’acteur, qui devait jouer le rôle avec brio tout au long de la série.

Sa vie se confond même avec son oeuvre puisqu’il épousa en 68 sa secrétaire de toujours, Agnes Jean Bethell, véritable inspiratrice de Della Street. Pour boucler la boucle, Erle Stanley Gardner apparut en tant que juge dans le dernier épisode de la série.

2/ Une véritable institution (romans, téléfilms, films, série)
Perry Mason est un personnage qui apparaissait sur tous les supports médias de l’époque. Publié sous forme feuilletonesque dans plusieurs quotidiens au début des années 30, il avait pris son essor à travers des romans puis sous forme de films entre 1930 et 1940 avant d’atteindre son apogée dans les années 50 sous les traits de Raymond Burr qui sut insuffler au personnage la force et le charisme qu’on lui connaît.

Après avoir été une série, Perry Mason devint une succession de téléfilms tout au long des années 80. C’est une des séries judicaires les plus longues, traçant la voie à d’autres plus récentes qui décryptent les rouages du système judicaire américain, de La Loi de Los Angeles à Boston Legal, cette dernière allant jusqu’à citer Perry Mason dans un de ses épisodes, lorsque les protagonistes doivent trouver un argument de poids lors d’une plaidoirie.

3/ Un héros mystérieux spécialisé dans les cas désespérés
On ne sait pratiquement rien de la vie privée de Perry Mason, excepté qu’il est entièrement voué à son métier et que ses amis ou intérêts sentimentaux se confondent avec les cas qu’il a à résoudre puisqu’il s’agit de Della Street (Barbara Hale), sa secrétaire et confidente, et Paul Drake (William Hopper), le détective privé de son cabinet. Ce principe de personnage auquel on s’attache mais dont on ne sait que très peu de choses sera repris dans beaucoup de séries par la suite, notamment dans les productions à succès de Dick Wolf, New York District, ou dans New York cour de justice, la récente et digne héritière de Perry Mason.

Prix de vente conseillé du coffret DVD : 24,99 euros TTC.




Publié le Mercredi 22 Octobre 2008 dans la rubrique Culture | Lu 4001 fois