Sommaire
Senior Actu

Les Français et la santé connectée

Qu’on se le dise, la santé de demain sera connectée ! D’ailleurs, selon un récent sondage réalisé par le site Internet 1001Pharmacies.com, la quasi-totalité des Français interrogés (99%) se dit séduite par ces accessoires connectés qui permettent de surveiller notre santé et notre bien-être. En revanche sept personnes sur dix restent préoccupées quant à la sécurité de leurs données personnelles…


Les Français et la santé connectée
La santé de demain sera connectée. C’est un fait. Cette évolution ne vient pas remplacer quoi que ce soit. C’est juste le développement des nouvelles technologies de l’information et des applications qui sont en train de révolutionner notre quotidien. Entre téléphones portables, montres, balances intelligentes, etc. D’ici quelque mois pour les early-adopters et d’ici quelques années pour les autres, nous saurons tout ou presque de notre santé en quelques clics et quelques secondes…
 
« De plus en plus d'objets sont connectés à notre corps rappelle Cédric O'Neill, pharmacien et co-fondateur de ce site web. Ces produits s'immiscent dans notre quotidien, avec pour objectif principal d'améliorer notre santé : pour garder la forme, pour améliorer ses performances, pour prévenir des maladies, pour diagnostiquer l'arrivée précoce de pathologies, etc. »
 
Et de poursuivre : « pour l'instant, ces objets sont encore très peu utilisés, notamment à cause de leurs prix prohibitifs. Cependant, énormément de développements sont réalisés, et l'engouement qu'ils suscitent pousse à croire qu'ils deviendront rapidement indispensables aux utilisateurs. Mais que pensent vraiment les consommateurs de ces innovations technologiques ? ». Afin de mieux comprendre ce tout nouveau marché, celui de la e-santé, le site Internet 1001Pharmacies.com, plateforme de vente en ligne de produits santé, a donc réalisé une enquête sur les comportements des visiteurs de son site web… En voici les grandes lignes. 
 
Tout d’abord, une chose est claire : tout le monde ou presque (99%) est intéressé par ces objets connectés. En revanche, l'utilisation potentielle de ces derniers diverge largement en fonction des personnes. On constate deux grandes tendances : le suivi des activités physiques et la prévention de certaines maladies qui intéressent les deux-tiers (65%) des personnes interrogées. Le suivi de la qualité du sommeil et le diagnostic de certaines pathologies, quant à eux, attireraient une personne sur deux.  
 
Les sondés restent cependant très réfractaires à l'autorisation d'implants de dispositifs médicaux. Ainsi, seulement 12% seraient prêts à accepter l'implantation d'une puce qui mesurerait les principaux paramètres biologiques nécessaires au pronostic de certaines maladies. Cependant, quasiment la moitié (49%) serait d’accord si cela s’avérait vraiment nécessaire et sur prescription médicale.
 
Un point noir cependant : la sécurité des données récoltées. En effet, un réel problème se pose sur la gestion et la confidentialité de toutes ces données. Car si elles peuvent être analysées pour améliorer la compréhension de certaines maladies, des personnes mal attentionnées peuvent également s'en servir à mauvais escient. Un trouble qui inquiète près de 70% des sondés.
 
Parmi les univers qui sont plébiscités par les consommateurs d'objets connectés, les bracelets ou montres qui mesurent l'activité physique sont aujourd'hui les objets connectés les plus demandés par les internautes de ce site web. En santé, plus d'un tiers des objets connectés vendus est un « coach » mesurant l'activité physique et les performances. Ces accessoires permettent de mesurer le nombre de pas effectués par l'utilisateur, les distances parcourues, les calories brûlées ou encore les pulsations cardiaques. Certains analysent aussi la qualité du sommeil et font office de réveil.


Publié le Vendredi 20 Mars 2015 dans la rubrique Santé | Lu 2491 fois