Sommaire
Senior Actu

Le vieil âge et le rire : ce beau documentaire vient de sortir en salles au Canada

Le vieil âge et le rire, le moyen-métrage documentaire du réalisateur québécois Fernand Dansereau, vient de sortir au Canada. Présentation de cette recherche cinématographique sur l’expérience de vieillir, et plus spécifiquement entre l’âge et le rire…


« C’est le rire du vieillard qui exprime la plus grande sagesse » dit l’axiome zen.

Comme le souligne le réalisateur : « je souhaitais explorer la relation particulière entre l’âge et le rire. Avec en tête quelques pistes : entre autres celle des études scientifiques sur les effets bienfaisants du rire sur la santé des personnes âgées, et celle des travaux de Dr Clown, un organisme qui tente aujourd’hui de recadrer son modèle d’intervention suite à la controverse qu’il a soulevée ».

« Enfin, j’aimerais tenter de retracer l’expérience zen qui a conduit à la vérité zen citée plus haut. Peut-on espérer atteindre une sorte de sagesse ultime qui permette, en fin de vie, d’accéder à une exubérance qui transcende la peur, les regrets et le chagrin ? » disait Fernand Dansereau en mars 2010, évoquant alors son futur film.

Dans ce documentaire, Fernand Dansereau explore donc l'amour de la vie mêlé à une réflexion sur la manière d'avancer vers la mort avec élégance et dignité. À travers le film, une dizaine d'artistes québécois, dont France Castel, Jean Lapointe, Gilles Latulippe, Gérard Poirier et Marcel Sabourin témoignent de leurs expériences. Des philosophes et divers spécialistes de la santé se greffent à ce parcours jalonné de visages inconnus.

Le réalisateur âgé de 84 ans dit avoir trouvé certaines réponses à ses questions sur la quête de sérénité. « Ça m'a vraiment donné des barèmes de dire accepter d'abord, se donner un projet, travailler à sauver un amour des autres et de soi-même », dit-il. Maintenant, Fernand Dansereau travaille au scénario d’un film d’animation et aimerait poursuivre sa réflexion de du « vieil âge et le rire » dans une œuvre de fiction.

Fernand Dansereau (scénariste et réalisateur)

De 1955 à 1968, Fernand Dansereau oeuvre à diverses fonctions du cinéma à l’Office National du film: animateur à l’écran, scénariste, réalisateur, producteur; il devient finalement responsable de la production française.

Depuis l968, il a réalisé une cinquantaine de films de courts et longs métrages. Il en a produit presque autant. Il a présidé l’Institut québécois du cinéma et l’Institut national de l’image et du son. À la télévision, on lui doit l’écriture de la série Le parc des Braves, l’adaptation des Filles de Caleb, les scénarios de la série Shehaweh et de la série Caserne 24.

En 2005, le gouvernement du Québec lui remettait le prix Albert-Tessier pour l’ensemble de sa carrière. En 2007, il a réalisé un long métrage de fiction, La brunante, mis en nomination aux Jutra 2008 dans plusieurs catégories, dont Meilleur film et Meilleure réalisation. En 2010, son film documentaire Les porteurs d’espoir fait l’unanimité des critiques de cinéma et du public.

C’est en 2012, après un peu plus de deux années de recherche sur le sujet, que le documentaire Le vieil âge et le rire est porté à l’écran. Il gagne en février 2012, dès sa première projection, le prix du public aux Rendez-Vous du Cinéma Québécois.



Publié le Mercredi 14 Novembre 2012 dans la rubrique Culture | Lu 1909 fois