Sommaire
Senior Actu

Le tiers-payant : le point avec la Finance pour tous

Dans la pratique, au quotidien, le tiers payant dispense le patient de faire l'avance des frais de santé lors des consultations de médecins, d'achat de médicaments ou autres, mais toutefois, sous conditions. Le point avec la Finance pour tous.


Le tiers-payant : le point avec la Finance pour tous
Les bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), de l’aide médicale de l’Etat (AME) et de l’aide pour une complémentaire santé (ACS) bénéficient tous du tiers payant. Et tous les autres assurés sociaux peuvent en profiter également dans certaines situations et pour certains actes de santé, par exemple : pour les actes médicaux en rapport avec un accident du travail ou une maladie professionnelle, pour les examens de prévention bucco-dentaire des enfants, des adolescents et des femmes enceintes, lors de la délivrance par le pharmacien de médicaments remboursés par l'Assurance maladie, sous réserve d'accepter les médicaments génériques lorsqu'ils existent…
 
Dans la pratique, pour bénéficier du tiers payant, il est nécessaire de présenter sa carte Vitale (unique, personnelle et non-cessible), accompagnée d’une attestation de droits pour la CMU-C, l'AME, l'ACS ou d’une feuille d'accident du travail ou de maladie professionnelle, selon la situation.

En dehors des cas de tiers payant intégral (lorsque le patient ne règle aucun frais), pour bénéficier du tiers payant sur la part complémentaire, il est nécessaire de présenter la carte de l'assurance complémentaire santé. Précisons que la dispense d'avance des frais de santé dépend de l'assureur ou de la mutuelle et du contrat souscrit.
 
Afin de savoir comment le tiers payant est pratiqué par votre complémentaire santé, vous devez consulter les conditions générales de votre contrat ou interroger directement votre assureur ou votre mutuelle. Vous pouvez également demander au professionnel de santé s'il accepte ou non le tiers payant pratiqué par votre complémentaire santé. Sachant qu’il n'a pas d'obligation d'acceptation.
 
Le projet de loi santé présenté actuellement par Marisol Touraine, ministre de la Santé, intègre un projet de généralisation de ce système pour tous les assurés. Une réforme vivement critiquée par les parlementaires et de nombreux médecins qui craignent un surplus de paperasse et des retards de paiement de la part de l’Assurance Maladie et des assurances complémentaires. Le texte est actuellement en discussion devant le parlement. Affaire à suivre. 

La Finance pour Tous


Publié le Mardi 6 Octobre 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1853 fois