Sommaire
Senior Actu

Le prêt viager hypothécaire

Ce prêt très récent a été lancé en 2007. ll a été initialement proposé par le Crédit Foncier à l’instar de ce qui existait déjà au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Canada, et en Espagne.


Le prêt viager hypothécaire
Il a été rendu possible par l’Ordonnance du 23 mars 2006 qui a notamment réformé l’hypothèque de façon à ce que les particuliers bénéficient d’une flexibilité accrue dans le recours au crédit immobilier. Cette évolution résulte d’une volonté de l’Etat de mobiliser la valeur du patrimoine immobilier pour relancer consommation et croissance.

Encore une fois l’objectif du crédit viager hypothécaire est de permettre à des propriétaires, quels que soient leur âge et leur état de santé, de rendre liquide une partie de leur patrimoine pour effectuer toutes sortes de dépenses car il s’agit d’un crédit non affecté.

Néanmoins, et au contraire du prêt hypothécaire cautionné, l’emprunteur n’a pas à rembourser de mensualité. Le remboursement n’intervient, en effet, qu’au décès du souscripteur.

A qui s’adresse t-il ?

Seuls les seniors propriétaires de leur bien immobilier (résidence principale, secondaire ou logement mis en location) peuvent recourir à ce type de prêt. L’Ordonnance du 23 mars 2006 restreint le champ d’éligibilité spécifiquement aux biens à usage exclusif d’habitation.

Ce prêt a encore une place modeste dans le paysage bancaire français puisque, entre juillet 2007 et juillet 2008, 4.400 prêts viagers hypothécaires seulement ont été accordés pour un total de 380 millions d’euros.

Lors de sa première année de lancement, en mai 2007, le Crédit Foncier affirmait que les candidats au prêt viager hypothécaire se situaient surtout dans la tranche d’âge comprise entre 70 et 80 ans et qu’ils résidaient essentiellement en région parisienne ou méditerranéenne. La valeur moyenne de leur logement s’élevait à 300.000 euros.

Article publié en partenariat avec La Finance pour Tous


Publié le Mardi 12 Avril 2011 dans la rubrique Finances | Lu 2947 fois